Signature d’une entente spécifique sur la régionalisation et le développement du secteur agroalimentaire

Victoriaville (Québec), 8 février 2005 – La vice-première ministre, ministre des Relations internationales et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, Mme Monique Gagnon-Tremblay, a annoncé au nom de sa collègue ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, la signature d’une entente spécifique sur la régionalisation et le développement du secteur agroalimentaire dans le Centre-du-Québec.

« Cette entente spécifique témoigne de l’importance de la démarche de concertation dans le Centre-du-Québec. Cette région dispose d’ailleurs d’un plan stratégique pour le développement agroalimentaire qui permet de favoriser la consolidation et le développement de l’industrie en mettant des ressources humaines, financières et matérielles à la disposition de ce secteur », a affirmé Mme Gagnon-Tremblay.

L’entente permet avant tout d’établir une base de concertation pour la région puisqu’elle unit les efforts de plusieurs partenaires dans leur soutien au secteur. Les objectifs spécifiques qui sont rattachés à l’entente concernent le développement des marchés intérieurs et extérieurs, la transformation agroalimentaire, l’aménagement du territoire ainsi que la consolidation et la hausse des investissements en agriculture et en agroalimentaire. L’accessibilité à des sources de financement, le développement de la relève, la valorisation des professions liées au secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire ainsi que l’accessibilité à la formation adaptée aux besoins de la clientèle sont autant d’éléments qui ont été désignés comme prioritaires par les partenaires. Ceux-ci ont également souligné l’importance de valoriser le développement des productions ciblées dans le plan stratégique régional, soit l’agriculture biologique, les petits fruits, la canneberge, les ovins, les caprins et les fromages. De plus, Emploi?Québec s’engage à appuyer le centre d’emploi agricole de la Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec et le plan de formation du Collectif régional en formation agricole, deux outils essentiels pour relever les défis du développement agroalimentaire-forêt dans le Centre-du-Québec.

Mentionnons que le montant total rattaché à cette entente est de 1 317 000 $ pour trois ans. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) y contribue pour 300 000 $. La moitié de cette somme permettra la réalisation des diverses activités de concertation de la Corporation de développement agroalimentaire-forêt du Centre-du-Québec. De plus, 50 000 $ seront consacrés annuellement au volet Transformation agroalimentaire du Fonds d’initiatives agroalimentaires, un programme d’aide financière au secteur.

Outre le MAPAQ, d’autres signataires de l’entente y ont également contribué financièrement, soit Emploi-Québec, pour 522 000 $, la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec, pour 300 000 $ et la Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec, pour 45 000 $. Les autres partenaires de la Corporation de développement agroalimentaire-forêt du Centre-du-Québec ont fourni une aide financière de 150 000 $. Le ministère du Développement économique et régional et de la Recherche est également partie à l’entente.

« Je suis plus que satisfaite de la signature de cette entente puisqu’il s’agit de la première à être conclue entre une conférence régionale des élus et le milieu agroalimentaire. Je souhaite qu’elle soit le prélude à une série d’ententes similaires », a déclaré la ministre Gauthier.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Emploi-Québec
http://emploiquebec.net/

Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec
http://www.centre-du-quebec.upa.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires