Signature d’une entente sur la salubrité des aliments,l’inspection, la santé des animaux et la protection des végétaux

Halifax (Nouvelle-Écosse), 28 novembre 2002 – Un protocole d’entente signé par le gouvernement du Canada et la province de la Nouvelle Écosse. L’entente servira à rehausser le système de salubrité des aliments en Nouvelle Écosse.

Le protocole d’entente établit un cadre qui prévoit une collaboration plus étroite des deux échelons gouvernementaux dans le but d’améliorer la portée de l’inspection et l’échange d’information sur les activités associées à la salubrité des aliments, à la santé des animaux et à la protection des végétaux en Nouvelle-Écosse.

Ce sont le président de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, M. Richard Fadden, au nom de l’honorable Lyle Vanclief ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Ernest Fage, ministre provincial de l’Agriculture et des Pêches, et l’honorable Jamie Muir, ministre provincial de la Santé, qui ont signé l’entente.

« L’entente renforce le travail déjà accompli dans le cadre de l’élaboration du Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA) qui nous aidera à miser sur la réputation du Canada comme producteur d’aliments sains et de grand qualité », a dit le ministre Lyle Vanclief.

L’entente s’inscrit dans le cadre des efforts continus que déploient les administrations fédérales, provinciales et territoriales pour améliorer l’efficacité des partenariats canadiens en matière de salubrité des aliments. Cette entente devrait être avantageuse pour les consommateurs et l’industrie parce qu’elle minimisera le chevauchement des services, comblera les lacunes qui pourraient exister et mettra à profit les forces de chacune des parties.

« Ce protocole d’entente prépare la voie à une collaboration plus étroite et au développement de partenariats plus efficace en ce qui concerne les opérations clés comme la surveillance, la planification des interventions d’urgence et les services d’inspection », a affirmé le ministre Fage.

« En mettant à profit nos succès collectifs antérieurs et en se serrant davantage les coudes, nous pouvons améliorer les services existants, comme les mécanismes de retrait de produits alimentaires du marché, et renforcer davantage la salubrité des aliments offerts aux résidants de la Nouvelle-Écosse », a ajouté le ministre Muir.

Des ententes semblables ont déjà été signées avec l’Île-du-Prince-Édouard, le Québec, l’Alberta, l’Ontario, les Territoires-du-Nord-Ouest et la Saskatchewan.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires