Sommet historique pour le sirop d’érable québécois

Le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Serge Beaulieu, a qualifié la dernière récolte de sirop d’érable de « jamais vu ». La production a en effet atteint un sommet à 148,2 millions de livres, soit 23% de plus que le précédent record de 120 millions enregistré en 2013. Pour illustrer la quantité de sirop produite cette année, la Fédération indique qu’elle pourrait remplir 24 piscines olympiques. La moyenne de rendement des cinq dernières années se situe à 107 millions de livres.

Plus prosaïquement, les  quelques 7300  acériculteurs ont cumulé 300 000 barils de sirop. La Fédération a indiqué avoir hâté le processus de vérification avec l’embauche de classeurs et d’inspecteurs dès avril. La récolte est évaluée à 400M$.

La saison des sucres s’est étirée grâce à des conditions météo favorables, soit des périodes de gel et dégel très fréquentes et un temps frais persistant. À tel point que les 42,7 millions d’entailles on obtenu un rendement historique avec une moyenne de 3,47 livres de sirop d’érable produites par entaille. Ce résultat dépasse et de loin le meilleur rendement  de 2,82 livres par entaille affiché en 2013. Les premières coulées ont eu lieu dans le sud du Québec à la troisième semaine de février alors que les dernières ont eu lieu à la première semaine de mai en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent, pour un total de huit semaines. La région du Centre-du-Québec qui a réalisé le meilleur rendement à l’entaille avec 3,82 livres.

Il est encore trop tôt pour se déclarer quant à la qualité du sirop, confirmer Caroline Cyr de la Fédération, puisque les inspections sont loin d’être terminées. “Ce que les productions ont dit, c’est que le température fraiche du printemps a permis d’éviter que la sève ne se détériore de l’entaille jusqu’à la cabane. Il y aurait aussi une plus grande quantité de sirop clair produit cette année.” L’agente de communication de prévoit pas de délai supplémentaire à l’inspection du sirop puisque le processus a débuté plus tôt qu’à l’habitude. Le compte-rendu quant à la qualité de la saison 2016 devrait être annoncé cet automne.

Quant à la demande de 5 millions d’entailles supplémentaires pour 2017, la Fédération est toujours en attente d’une décision de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec. La dernière hausse du niveau d’entailles autorisée par la Régie date de 2008.

Source: CNW

à propos de l'auteur

Articles récents de Céline Normandin