Traité transpacifique: nouvelles rondes de négociations de 48 heures

De nouvelles rencontres auront lieu à partir de mercredi à Atlanta aux États-Unis pour tenter de nouveau de conclure une entente sur un partenariat transpacifique. Ce dernier vise à créer une zone de libre-échange entre douze pays représentant 40% du PIB mondial.

Les pays concernés se seraient déjà entendus sur 90% de l’accord mais trois points restent à régler, soient plus grande ouverture de leurs marchés des produits laitiers, la durée de protection des brevets dans la pharmacie et, les règles d’origine qui définissent les volumes de contenus locaux ou importés d’un produit, notamment dans le secteur automobile.

Au pays, l’inquiétude est grande de voir le gouvernement canadien céder devant les pressions des grands producteurs de lait que sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis. Selon des rumeurs persistantes, le Canada pourrait ouvrir jusqu’à 10% de son marché agricoles aux pays concernées par le traité transpacifique.

Les ministres de l’Agriculture du Québec et de l’Ontario, Pierre Paradis et Jeff Leal, ont indiqué qu’ils se rendraient à Atlanta pour suivre les discussions de près. Le ministre de l’Économie du Québec, Jacques Daoust, et des représentants de la filière agroalimentaire québécoise sont aussi sur place, indique Radio-Canada.

Mardi, des agriculteurs du Québec et de l’Ontario ont manifesté devant le Parlement canadien pour faire part de leur inquiétudes quant au maintien du système de la gestion de l’offre. D’autres manifestations ont eu lieu un peu partout également au Québec mardi.

Selon le journal français Les Échos, la pression serait d’autant plus forte en raison de l’échéancier serré causé par les  élections en cours au Canada et le calendrier électoral américain. De nouveaux gouvernements pourraient en effet ne pas vouloir ratifier un traité qu’il n’auraient pas négocié.

Le traité transpacifique concerne le Japon, le Canada, les États-Unis, l’Australie, le Mexique, le Vietnam, le Pérou, la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Vietnam, Singapour et le Brunei.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires