Un investissement fédéral favorisera l’expansion du secteur de la pomme de terre

Fredericton (Nouveau-Brunswick), 18 février 2009 – Le gouvernement du Canada crée de nouveaux débouchés économiques dans le Canada atlantique en investissant 5,3 millions $ dans un réseau BioPatates. Ce réseau s’efforcera de développer et d’exploiter de nouveaux marchés pour les cultivateurs de pommes de terre. Le financement a été annoncé par le député Mike Allen (Tobique-Mactaquac) au nom du ministre fédéral de l’Agriculture, M. Gerry Ritz.

« Notre gouvernement appuie les recherches et les innovations qui engendrent des résultats tangibles pour nos agriculteurs et pour tous les Canadiens, a déclaré M. Allen. Ce projet rassemblera certains des esprits les plus brillants issus des gouvernements, du milieu universitaire et de l’industrie afin d’exploiter tout le potentiel de la pomme de terre pour l’économie, la santé et l’environnement. »

Le réseau concentrera ses efforts sur cinq thèmes : les utilisations à valeur ajoutée de la pomme de terre, les produits de santé et pharmaceutiques, les propriétés diététiques, les matières plastiques à base de pomme de terre et la lutte antiparasitaire. Ces recherches créeront de nouveaux emplois pour les Canadiens, engendreront de nouvelles retombées pour la santé des Canadiens et produiront une nouvelle génération de matières plastiques plus respectueuses de l’environnement.

« Le gouvernement actuel veut aider les agriculteurs à réussir, et ce succès dépend dans une large mesure des investissements engagés dans le secteur agricole pour l’aider à s’adapter et à prendre de l’expansion en cette période économique difficile, a déclaré le ministre Ritz. Ce réseau conférera aux cultivateurs de pommes de terre l’avantage concurrentiel dont ils ont besoin pour réussir dans leur secteur, ce qui, à son tour, stimulera leur revenu de base et, par conséquent, l’économie en général. »

Au Canada, l’industrie de la pomme de terre rapporte près de 6 milliards $ à l’économie nationale et crée plus de 30 000 emplois, essentiellement dans les régions rurales. En 2008, les agriculteurs du Canada atlantique ont récolté plus de 1,7 million de tonnes de pommes de terre.

« Nous visons à tirer le meilleur parti des pommes de terre depuis que nous avons mis au point et mis en marché notre première variété en 1951, a déclaré M. Jacques Millette, directeur de recherche au Centre de recherches sur les pommes de terre à Fredericton. Nous sommes heureux de faire partie de cet effort visant à étendre cet examen à autant de secteurs différents susceptibles d’avoir d’intéressantes retombées pour tant de gens. »

Le financement de ce projet échelonné sur trois ans est assuré par le Programme d’innovation pour les bioproduits agricoles (PIBA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, programme fédéral dont le but est d’intégrer les talents canadiens des universités, de l’industrie et du gouvernement afin de stimuler la créativité, de tirer profit des ressources, de réduire les coûts et d’accélérer la commercialisation des bioproduits et des bioprocédés.

Dirigé par Agriculture et Agroalimentaire Canada, le réseau BioPatates réunira 12 organismes et 32 scientifiques, notamment les centres de recherches sur les pommes de terre d’AAC à Fredericton, Guelph et Lethbridge, BioAtlantech, le Food Technology Centre de l’I.-P.-E., l’Université McMaster, l’Université de Guelph, l’Université Dalhousie, l’Université de Toronto, l’Université de l’Ile-du-Prince-Edouard, l’Université du Nouveau-Brunswick, le Collège Holland, le réseau d’innovation 2020 pour l’industrie de la pomme de terre et l’Institut des sciences nutritionnelles et de la santé du Conseil national de recherches du Canada.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC)
http://www.agr.gc.ca

Collège d’Alfred Université de Guelph
http://www.alfredc.uoguelph.ca

Collège de l’agriculture de la Nouvelle-Écosse
http://www.nsac.ns.ca/

Commentaires