Un levier économique important transféré aux régions pour la mise en valeur de la forêt

Québec (Québec), 13 novembre 2002 – Dans le cadre du Rendez-vous national des régions, le ministre des Ressources naturelles, monsieur François Gendron annonce que les régions auront désormais la pleine et entière responsabilité d’un important programme de mise en valeur de la forêt québécoise.

Le ministère des Ressources naturelles procédera en effet au transfert
vers les instances régionales de la gestion du Volet II du « Programme de mise

en valeur des ressources du milieu forestier », dont les crédits ont été
établis à 34 millions de dollars pour l’année 2003-2004 et à 26 millions de
dollars pour les années suivantes. « Pour les trois prochaines années, il
s’agit donc de crédits de 86 millions de dollars qui sont mis à la disposition
des régions à même les redevances forestières », a souligné le ministre
Gendron.

« Le ministère des Ressources naturelles travaille déjà depuis plusieurs
années dans une perspective de partage des responsabilités, comme en font foi
les nombreuses ententes signées notamment avec des CRD et des MRC, des
organismes de gestion en commun et des communautés autochtones. Le Volet II du
Programme de mise en valeur se prête particulièrement bien à une
régionalisation, puisqu’il répond à une grande diversité de projets, des

travaux sylvicoles à la conservation de la faune, en passant par la culture du
bleuet ou du ginseng en milieu forestier, ou encore à des aménagements
récréotouristiques », a poursuivi le ministre des Ressources naturelles.

Le ministre a également souligné que le transfert de responsabilité se
fera de façon flexible, afin que les régions puissent choisir l’instance ou
l’organisme qui assurera la gestion du programme. Outre une reddition de
compte annuelle sur les résultats des projets et les objectifs généraux du
programme, les régions auront pleine latitude pour établir leurs priorités,
accueillir et sélectionner les projets et déterminer les critères
d’acceptation de ces projets. Les régions pourraient également ouvrir le
programme au développement de la deuxième et troisième transformation.

« L’annonce d’aujourd’hui vient confirmer la volonté du gouvernement de

mettre en oeuvre des solutions ajustées aux besoins des communautés. Grâce à
ces nouvelles responsabilités et aux ressources financières qui y sont
rattachées, les régions gagneront des moyens importants pour s’assurer que la
gestion des forêts réponde aux aspirations et aux besoins de chaque région »,
de conclure le ministre Gendron.

Le Rendez-vous national des régions se tient du 12 au 14 novembre dans la
Capitale Nationale. Au cours de cet événement, plus de 500 personnes provenant
des régions du Québec, d’organismes nationaux et du gouvernement sont conviées
à se donner une lecture commune des grands enjeux et défis du développement
local et régional, à convenir d’un certain nombre de priorités et à établir
les types et les moyens d’intervention à privilégier. Les décisions prises
lors du Rendez-vous national des régions seront au coeur du plan d’action
Québec-régions pour les trois prochaines années.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère des Ressources Naturelles du Québec

http://www.mrn.gouv.qc.ca/

Commentaires