Une vache clônée pour combattre Ebola

Sur une ferme près de Sioux Falls, au Dakota du Sud, un troupeau de vaches ressemble à n’importe quel autre troupeau. Il a pourtant ceci de particulier : les vaches sont génétiquement modifiées avec des gênes humains. Cette caractéristique fait en sorte que ces vaches ne produisent pas d’anticorps bovins, mais humains.

Les chercheurs espèrent ainsi produire de grands volumes de plasma sanguin qui pourra être utilisé pour soigner les personnes aux prises avec Ebola. Le virus mortel causant la maladie a infecté plus de 21 000 personnes en Afrique de l’Ouest et tué 8 500 d’entre eux.

« Ces animaux produisent un niveau très élevé d’anticorps humains », explique Eddie Sullivan, président-directeur général de Sab Biotherapeutics, la compagnie qui a développé ces vaches.

Les vaches génétiquement modifiées sont vaccinées contre différentes maladies mortelles, comme Ebola. Leurs corps produisent des anticorps humains.

Actuellement, la façon de traiter les patients est par transfusion sanguine provenant de patients ayant survécu à la maladie. L’utilisation de vaches transgéniques pourrait permettre de produire un plus grand volume de plasma renfermant les précieux anticorps contre Ebola.

Source: NBC News

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires