Vache folle : la ministre Gauthier réaffirme sa confiance vis-à-vis du boeuf canadien

Québec (Québec), 6 janvier 2004 – A la suite de la confirmation de l’origine canadienne de la vache infectée provenant de l’Etat de Washington, la ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, réaffirme sa confiance en la qualité des produits bovins qui se retrouvent dans le comptoirs alimentaires québécois.

« Depuis août 2003, des mesures supplémentaires pour protéger la santépublique ont été mises en vigueur dans l’ensemble des établissementsd’abattage et de transformation de viande bovine provenant tant du Québec quedu reste du Canada », a affirmé Mme Gauthier.

Il faut rappeler qu’au Québec, un programme de traçabilité de lanaissance de l’animal jusqu’à l’abattoir permet une meilleure identificationdes bovins.

Par ailleurs, l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le FoodSafety Inspection Services américain nous confirment qu’aucune partie del’animal infecté n’a été envoyée au Canada. « Les Québécois n’ont pas às’inquiéter de la qualité du boeuf », a affirmé Mme Gauthier.

Depuis l’annonce d’un nouveau cas d’encéphalopathie spongiforme bovine en décembre dernier, la Ministresuit l’évolution du dossier par des contacts quotidiens avec les autoritésfédérales. Elle offre d’ailleurs son appui à son homologue fédéral, M. RobertSpeller, qui rencontrera les autorités de pays qui maintiennent en vigueurleur embargo.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires