Vache folle: nouveau cas d’étiquetage frauduleux sur du boeuf au Japon

Tokyo (Japon), 15 février 2002 – Une entreprise agro-alimentaire japonaise a étiqueté du boeuf étranger comme étant du boeuf japonais, qui se vend à un meilleur prix, ont révélé les autorités alors que le Japon est traumatisé par la découverte de trois cas de vache folle.

Le groupe alimentaire Kawai aurait demandé à une de ses filiales, Kyodo Meat Product Ai, d’emballer des portions de boeuf importé et de les étiqueter frauduleusement comme japonais, ont indiqué des représentants du gouvernement local de la préfecture de Kagawa (sud-ouest de Tokyo) où est situé Kawai.

« Nous sommes encore dans la phase initiale de notre enquête, mais nous pensons que Kawai a vendu du boeuf importé en le faisant passer pour produit (au Japon), ce qui en général permet un prix plus élevé », a déclaré Toshihiro Ishii, de la division hygiène alimentaire du gouvernement de Kagawa.

Les responsables de Kawai n’ont pas fait de commentaires.

Un responsable de Kyodo Meat a indiqué à l’AFP que son entreprise avait reçu de l’épaule de boeuf de Kawai entre juin et septembre à partir de laquelle il avait confectionné 88 000 paquets, contenant chacun 70 grammes de viande.

« Nous avons simplement fait des paquets sans les étiqueter », a-t-il affirmé.

Les paquets de boeuf incriminés ont été réalisés avant la confirmation du premier cas de vache folle découvert dans l’archipel, le 22 septembre, qui a entraîné une baisse des cours du boeuf produit au Japon.

Le quotidien Yomiuri Shimbun cite un dirigeant de Kawai qui affirme avoir entendu dire que son entreprise « a utilisé de la viande importée parce qu'(elle) ne pouvait pas se procurer assez de boeuf produit au Japon. »

Ces dernières semaines, plusieurs cas d’étiquetage frauduleux ont été révélés.

Snow Brand Food, filiale du géant du lait et de la viande Snow Brand Milk Products, a admis début janvier avoir étiqueté du boeuf australien comme étant du boeuf japonais afin de bénéficier d’un programme d’aides publiques décidé après l’apparition de la maladie de la vache folle.

Un supermarché du sud du Japon a été rappelé à l’ordre mercredi pour avoir présenté du boeuf japonais comme étant du boeuf importé afin de rassurer ses clients.

Source : AFP

Commentaires