Yvon Vallières dévoile la politique jeunesse sur l’établissement et la relève

Rouyn-Noranda (Québec), 11 mars 2005 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Yvon Vallières, a dévoilé le premier volet de la politique jeunesse de son ministère lors de l’assemblée annuelle de la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ), qui se tenait à Rouyn-Noranda. Consacré à l’établissement et à la relève agricole, ce volet de la politique est le fruit d’une étroite collaboration avec des partenaires du milieu, dont la FRAQ et l’Union des producteurs agricoles.

L’objectif poursuivi par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries etde l’Alimentation (MAPAQ) est l’établissement du plus grand nombre de jeunesagricultrices et agriculteurs compétents et la pérennité de leur entreprise.On a d’ailleurs fixé pour cible une augmentation annuelle cumulative de 25établissements au cours des cinq prochaines années.

« A titre de citoyen et de député d’une région rurale, je me suis toujoursintéressé au développement de l’agriculture québécoise. Ce faisant, j’ai été àmême de mesurer l’ampleur des nouveaux défis auxquels doivent faire face lesjeunes qui désirent se tailler une place en agriculture. Ce volet de lapolitique jeunesse vise à répondre aux attentes des jeunes, dans la mesure denos moyens. Il traduit aussi la volonté du gouvernement d’appuyer concrètementnotre relève », a expliqué le ministre.

Le premier volet de cette politique se distingue par son approche globaleen matière d’établissement et de relève agricole. Il inclut en effet le milieude vie, la formation, l’accompagnement, l’accès à la profession ainsi qu’unemeilleure connaissance des réalités de l’établissement dans le domaine del’agriculture.

Qualité de vie et formation en agriculture
Le Ministère entend contribuer à l’élaboration de mesures spécifiquess’adressant aux jeunes agricultrices et agriculteurs en matière deconciliation travail-famille en plus de promouvoir la profession agricole etde soutenir des activités de reconnaissance et de valorisation de la relèveféminine.

Au chapitre de la formation, des efforts seront consentis pour aborderdifféremment la formation agricole initiale et continue. Il est notammentquestion de produire un répertoire des outils de reconnaissance des acquis encollaboration avec les établissements d’enseignement et d’élaborer denouvelles approches pédagogiques plus adaptées aux réalités des jeunesagriculteurs.

Accompagnement et accès à la propriété
Pour faciliter l’accès aux nombreuses ressources ainsi qu’aux services-conseils disponibles dans le milieu, le MAPAQ propose d’implanter unestructure d’accueil régionale. Ainsi, dans chaque région, des conseillers duMinistère veilleront à informer et à référer au besoin les jeunes aux bonsendroits ainsi qu’à assurer un suivi. Une formule de mentorat est également àl’étude pour favoriser le partage d’expériences et de connaissances entre lesagriculteurs et la relève.

Par l’intermédiaire de La Financière agricole du Québec et de sonProgramme d’appui financier à la relève, le gouvernement donne un importantcoup de main aux jeunes agricultrices et agriculteurs. Cette aide totaliseraenviron 11,5 millions de dollars en 2004-2005.

Le Ministère vise aussi à développer une culture entrepreneuriale au seinde la relève. Il désire notamment la sensibiliser à l’importance d’une bonneplanification d’un projet d’établissement, à favoriser la création de liensavec les entrepreneurs d’autres secteurs d’activité et à faciliter l’accès auxprogrammes destinés à l’ensemble des jeunes entrepreneurs. En outre, le MAPAQsoutiendra l’Institut de technologie agroalimentaire afin qu’il poursuive ledéveloppement du projet « relève sans ferme » dont l’objectif est de créer desliens entre les agriculteurs sans relève et les jeunes désireux de s’établiren agriculture.

Mieux connaître la réalité des jeunes
Afin de bien suivre l’évolution des jeunes agriculteurs, une équipe detravail du Ministère est mandatée pour mettre en place une structure de veillesur l’établissement et la relève agricole. Cette équipe diffusera doncl’information recueillie auprès de l’ensemble des partenaires concernés etfera la promotion des initiatives régionales dans le but de favoriser leurutilisation dans d’autres régions.

« Cette politique permet de dégager un consensus sur les grandesorientations ainsi que les objectifs communs chez les partenaires concernéspar la relève agricole. Son succès repose sur la participation de tous lesacteurs socio-économiques intéressés. Je les invite donc instamment à appuyerla démarche entreprise pour l’avenir de nos jeunes et de l’agriculturequébécoise », a conclu le ministre Yvon Vallières.

La politique est disponible dans le site Internet du MAPAQ.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires