Zones sans OGM : 58 % des Canadiens et 64 % des Québécois sont d’accord

Montréal (Québec), 30 mars 2005 – Alors que le gouvernement de l’Ile-du-Prince-Edouard (I.-P.-E.) tient actuellement des consultations publiques pour faire de l’île une zone sans OGM, Greenpeace rend publics deux sondages (1) qui confirment que cette idée reçoit l’appui de la majorité des résidents de l’I.-P.-E., de même que celui des Canadiens et des Québécois.

« Après la répartition des indécis, 58 % des Canadiens et 62 % desrésidents de l’I.-P.-E. soutiennent l’idée que leur province se déclare zonesans OGM. Au Québec, l’appui est de 64 %. Ces pourcentages relativement élevéssont surprenants, car il n’y a pas encore eu de vastes campagnes oud’importants débats publics autour du concept de zones sans OGM », constateEric Darier, responsable de la campagne OGM pour Greenpeace.

« La proportion d’indécis sur l’I.-P.-E. ne représente que 14 % alorsqu’elle est près du double (27 %) ailleurs au Canada. Ce faible taux d’indécissur l’île s’explique du fait qu’il y ait un débat parlementaire en cours. Ceciconfirme que plus les citoyens sont informés sur les OGM moins ils en veulent.Précisons qu’au Québec le pourcentage des indécis est également bas avec 17 %.La tenue d’une consultation publique en 2004 par la Commission surl’Agriculture, les pêcheries et l’alimentation (CAPA) y est sans doute pourquelque chose », souligne Eric Darier.

Le mouvement en faveur des zones sans OGM gagne de plus en plus deterrain dans le monde. En Europe, plus de 100 régions et 3 500 municipalitéss’affichent comme zones sans OGM. En janvier dernier, le mouvement a adopté leManifeste de Berlin pour les régions sans OGM pour la biodiversité enEurope(2). Aux Etats-Unis, des « counties » (équivalent à nos MRC) se sontdéclarés zones sans OGM ou sont en processus de le faire, notamment enCalifornie, à Hawaii, au Vermont et dans le Maine. En 2004, les électeurs duMendocino County en Californie ont voté à 56 % pour devenir zone sans OGM. En

Colombie-Britannique, la ville de Powell River est reconnue comme zoneagricole sans produit transgénique.

« L’appui populaire en faveur des zones sans OGM s’explique notamment parla frustration des citoyens face aux politiques pro-OGM des paliers supérieursde gouvernement. Le gouvernement fédéral a adopté en avril 2004 un étiquetage”volontaire” des OGM. A ce jour, aucun produit ne porte la mention “avec OGM”alors qu’une écrasante majorité (83 %) (3) de Canadiens exige un étiquetageobligatoire des OGM. Pour sa part, le parti libéral de Jean Charest avaitégalement promis l’étiquetage obligatoire des OGM mais c’est toujours lettremorte », de conclure Eric Darier.

(1) effectués par Léger Marketing et Corporate Research Associates de Moncton.

(2) http://www.zs-l.de/conference

(3) Sondage Léger Marketing d’avril 2004.
http://www.greenpeace.ca/f/campagnes/ogm/etiquetage/sondage_etiquetage_mai2004.pdf

Résultats des sondages portant sur les zones sans OGM – mars 2005

Question : Le gouvernement de l’Ile du Prince-Edouard tient desassemblées publiques pour discuter de la possibilité de déclarer l’île unezone sans OGM (organismes génétiquement modifiés), c’est-à-dire interdire quedes récoltes génétiquement modifiées soient cultivées dans cette province.Pensez-vous que le (NOM DE LA PROVINCE DE RESIDENCE DU REPONDANT) devraitdevenir une zone sans OGM ?

    ————————————————————————-    % avant (après)    TOTAL         Maritimes       Québec        Ontario    répartition                  (sauf l’I.-P.-E.)    des indécis   (n égale 1497)  (n égale 97)   (n égale 400) (n égale 600)    ————————————————————————-    OUI                 43 %            48 %           53 %          38 %                       (58 %)          (63 %)         (64 %)        (54 %)    ————————————————————————-    NON                 31 %            28 %           30 %          33 %                       (42 %)          (37 %)         (36 %)        (46 %)    ————————————————————————-    NSP / Refus         27 %            25 %           17 %          29 %    ————————————————————————-    ————————————————————————-    % avant (après)    Prairies         Alberta      Colombie    répartition                                     Britannique    des indécis     (n égale 125)    (n égale 125)  (n égale 150)    ————————————————————    OUI                   31 %            35 %         47 %                         (48 %)          (51 %)       (66 %)    ————————————————————    NON                   34 %            34 %         24 %                         (52 %)          (49 %)       (34 %)    ————————————————————    NSP / Refus           35 %            30 %         29 %    ————————————————————————-    ( 1497 entrevues téléphoniques auprès d’un échantillon représentatif à      travers le Canada (sauf l’I.-P.-E.) entre le 15 et le 20 février 2005,      marge d’erreur maximale de (+/-) 2.6 %, et ce 19 fois sur 20 )    ————————————————————————-    Question : Le gouvernement provincial tient des assemblées publiques surles OGM (organismes génétiquement modifiés) avec l’intention possible dedéclarer l’île une zone sans OGM.  Etes-vous FORTEMENT FAVORABLE, ASSEZFAVORABLE, ASSEZ OPPOSE, FORTEMENT OPPOSE, NE SAIT PAS / REFUS, que l’IPEdevienne une zone sans OGM.    ————————————————————————-    Ile du Prince-Edouard      n égale 300  Après répartition proportionnelle                                                       des indécis    ————————————————————————-      Fortement favorable          28 %                    33 %    ————————————————————————-      Assez favorable              25 %                    29 %    ————————————————————————-    TOTAL FAVORABLE                53 %                    62 %    ————————————————————————-      Assez opposé                 21 %                    24 %    ————————————————————————-      Fortement opposé             12 %                    14 %    ————————————————————————-    TOTAL OPPOSE                   33 %                    38 %    ————————————————————————-      Ne sais pas / Refus          14 %                    —    ————————————————————————-    >>    ( 300 entrevues téléphoniques auprès d’un échantillon représentatif de      l’I.-P.-E., entre le 14 février et le 3 mars 2005, marge d’erreur      maximale de (+/-) 5.6 %, et ce 19 fois sur 20 )

Résultats complets du sondage: www.greenpeace.ca/f/

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Greenpeace Canada
http://www.greenpeacecanada.org/

Commentaires