Le froid et les insectes

Froid intense et redoux, Mère nature en aura fait voir de toutes les couleurs en quelques semaines et parfois, en quelques jours depuis le début de l’année 2014. La bonne nouvelle, c’est que ces changements radicaux de température pourraient nuire à certaines populations d’insectes, dont celles habitant les champs.

Les insectes profitent habituellement de la couche de neige pour se protéger du froid mais avec la fonte des derniers jours, certains seront cette fois exposés à l’air arctique prévu cette semaine.

La Commission canadienne du blé a déjà fait auparavant des recommandations à ce sujet. Elle indiquait que le froid peut être utilisé pour contrôler et réprimer les infestations dans les endroits où les grains sont entreposés. En général, les insectes cessent de se reproduire et de s’alimenter quand le mercure descend sous les 18°C. Une exposition à des températures encore plus basses peut leur être fatale. Ainsi, une exposition du grain à une température de -5 °C pendant 12 semaines permet d’y éliminer les insectes à tous les stades de leur développement. La Commission suggérait trois moyens pour abaisser la température des grains entreposés :

  • en mélangeant et en transférant le grain infesté dans une autre cellule ou un autre tas;
  • en transbordant une partie de la récolte dans un camion ou en la répartissant en petits tas afin de l’exposer aux basses températures avant de la retransférer dans la cellule;
  • en ventilant la cellule d’entreposage

inscte et froid

Source: Commission canadienne du blé

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires