Marché des grains : semaine gagnante pour le blé

Les marchés ont connu une semaine mouvementée avec de nombreux chiffres dévoilés de part et d’autres pour les diverses céréales. Les ventes des fonds de couvertures ont également influencé le prix du blé qui a enregistré son prix le plus élevé en un mois avant de reculer vendredi. Les pluies dans le sud des États-Unis et la crainte de gel ont permis de soutenir les prix du blé et du maïs. Le soya n’a pas pu par contre capitaliser sur des données record sur la quantité de soya trituré en avril.

Le blé a affiché les gains les plus élevés de la semaine grâce à un bond de 7% jeudi. Les fonds de couverture ont racheté leurs positions à court terme sur la céréale, avec un volume évalué à 146 000 contrats. Les gestionnaires avaient parié sur une baisse des cours et possédaient des positions nettes estimés de 110 000 contrats vendus à découvert. Le blé a profité également des inquiétudes provoquées par les pluies intenses qui se déversent sur les états producteurs de blé d’hiver, d’autant plus que les prévisions météo annoncent encore de la pluie pour la semaine prochaine. La force du dollar américain a tempéré la hausse du blé ainsi que l’annonce de la Russie de lever les taxes sur l’exportation de blé, ce qui devrait augmenter la compétition sur le marché mondial.

Le soya a reculé malgré la quantité de soya trituré pour avril qui s’est situé à 150,4 millions de boisseaux, un record pour le mois d’avril, un chiffre qui se rapprochait toutefois des estimations. Les inventaires d’huile de soya sont de leur côté demeuré faibles à 1,44B livres. Les spéculateurs ont davantage été préoccupés par la quantité de soya disponible sur les marchés mondiaux après les récoltes en Amérique du Sud, ce qui n’a pas permis à la fève de profiter des données américaines.

Le maïs a interrompu une courte poussée de trois jours pour reculer vendredi, effaçant une partie de ses gains. L’attention se portait sur les risques de gel pour les prochaines semaines après les semis hâtifs. La situation dans le Dakota du Nord et le Minnesota attirait particulièrement l’attention.

Les contrats à terme de juillet pour le blé ont gagné 6% à 5,1100 $US. Le boisseau de maïs pour juillet a terminé à 6,6550 $US, grâce à une hausse de 0,7%. Le soya pour juillet également a perdu 2,3% pour clôturer à 9,5325 $US le boisseau.

Source: Reuters, Grainwiz

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires