Québec, l’Ohio du futur

On entend régulièrement parler des changements climatiques. Ça me semble lointain le temps où on voyait un explorateur constater la fonte des glaces et parler de la possible hausse du niveau de la mer… Pourtant, j’ai de plus en plus l’impression qu’on les vit au quotidien.

On n’a même pas eu de gel mortel dans notre secteur encore cette année. Est-ce qu’on est chanceux? Dame météo nous fait une faveur? Ou c’est le début des effets des changements climatiques qu’on peut déjà ressentir?

J’ai eu le privilège de participer à un groupe de travail sur les impacts des futurs changements climatiques. Quand j’apprends qu’au Québec, on aura à peu près les mêmes conditions météo qu’en Ohio. Hein? 825 UTM de plus avec plus d’eau! Ayoye! Chaleur + eau, comme on dit souvent, Rain makes grain! Par contre, 2040-2070 c’est un peu loin pour mes ambitions d’agriculteurs.

À première vue, ça me semble tellement prometteur. Attention! Même si la température sera, en général, plus élevée, il y aura toujours des « surprises », comme des gels, des sécheresses, de nouveaux prédateurs… Seulement imaginer que les jours de canicule à 300 Celcius passeront de 9 actuellement à 33 jours en moyenne, c’est inquiétant. Aussi bien planifier un bon système de rotation de culture qui me permettra d’avoir un sol en santé et résilient pour bien performer même dans les années imparfaites.

Plus d’UTM, plus d’eau et une saison plus longue. Fini les vacances à la fin mars! La reprise du blé d’hiver sera déjà commencée, suivie des semis de céréales encore plus tôt. Une nouvelle culture possible? Ça me permettrait aussi de faire du maïs que je pourrais récolter à maturité plus tôt avec moins de séchage. Ça veut aussi dire moins de compaction, une meilleure reprise des couverts, des intercalaires et des plantes de couverture, encore plus de semis direct pour plus de protection du sol contre l’érosion et plus de captation des rayons solaires. Produire plus avec moins d’émissions de GES : un beau défi pour ma profession agriculteur!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires