Encore moins de maïs et soya aux États-Unis?

Ce vendredi, le département de l’Agriculture des États-Unis (USDA) mettra de nouveau à jour ses bilans d’offre et demande de grains. Avec déjà plusieurs surprises à son actif lors de la diffusion de ces rapports précédents, on comprend que de nouveau cette semaine, l’USDA pourrait encore surprendre. Ceci est d’autant plus plausible que la récolte […] Lire la suite

La biodiversité dans tous ses états

J’aime la biodiversité, mais j’aime aussi avoir un certain sentiment de contrôle

Chaque fois qu’on désire soit cultiver ou intégrer une nouvelle plante dans la nature on bouleverse les choses, on dérange. Jusqu’où je peux déranger juste assez pour atteindre mes objectifs de récolte, tout en respectant la biodiversité naturelle en place?


Une vision à long terme pour notre bassin versant

On veut gérer l’espace pour transformer la petite pointe en une véritable zone imbibée de biodiversité

Ça fait cinq ans qu’on y pense, trois ans qu’on planifie et qu’on ajoute des « tant qu’à y être ». C’est fait juste à temps, juste avant les fortes pluies. Sauver le chantier soya en même temps que le chantier remblayage de la petite pointe.




Déterminer nos zones à risque

Oui on a des insectes, mais en cinq ans nous n’avons observé que de très faible perte à l’occasion

C’est vrai que les sols ne sont pas tous pareils, qu’on peut avoir des conditions différentes d’une ferme à l’autre. Ça ne veut pas dire qu’on doit traiter partout au cas où!


De mieux en mieux pour le soya

Les perspectives de récolte aux États-Unis continuent de fondre comme neige au soleil. C’est ce qu’indique le dernier rapport mensuel du USDA présenté cette semaine (10 octobre). Au printemps dernier, avant que la saison tourne au vinaigre aux États-Unis, le USDA projetait une récolte américaine de 4,15 milliards de boisseaux (113 millions de tonnes). Ceci […] Lire la suite

Un automne idéal pour armer nos semis à traverser l’hiver

L’échec de notre reprise du blé de 2019 nous aura servi dans notre apprentissage

On m’a expliqué que le blé d’hiver se renforce à chaque période de froid qu’il traverse et qu’il en profite pour fabriquer son propre antigel. Plus il a de chance de s’acclimater, plus ses chances de survie augmentent. Peut-être une des raisons de nos insuccès de l’hiver dernier.