Ligne de temps

Encore de la chaleur et du temps sec à venir

Si les prévisions de plusieurs météorologues se confirment, l’automne sera marqué par du temps plus chaud et sec qu’en moyenne pour l’ensemble du Canada, une tendance qui se démarque pour 2018. Le phénomène El Nino est prévu faire une incursion dans les prochaines semaines mais il n’est pas question de répéter l’intensité de la dernière apparition de cette perturbation atmosphérique de 2016. Météomédia ajoute de son côté qu’il faut exclure une répétition du mois de septembre 2017 qui a brisé de nombreux records de chaleur.

Environnement Canada prévoit dans sa dernière évaluation du temps plus chaud pour les trois prochains mois, soient septembre, octobre et novembre. Ce sera surtout le cas pour les régions situées sur les côtes est et ouest du pays mais aussi pour les régions centrales comme le Québec et l’Ontario. La région du Bas-du-Fleuve serait particulièrement affectée par des températures au-dessus des normales. La tendance se situe également vers du temps sec avec des précipitations inférieures au moyenne. L’Alberta devrait connaitre un déficit de pluie alors que la province voisine, la Saskatchewan pourrait en recevoir davantage.

Le blogue de Accuweather Canada confirme les prévisions, ce qui auraient pour impact de retarder les dates des premiers gels sur l’ensemble du sud du pays, en raison d’un mercure plus élevé durant les nuits. Le nord de l’Ontario et du Québec connaitraient cependant des températures dans les normales alors que le temps plus sec se ferait surtout sentir dans le sud des Prairies et une grande partie du Québec. Les eaux exceptionnellement chaudes autour des Grands Lacs limiteront le refroidissement dans toute la région. Cependant, des flambées de froid en fin de saison pourrait accroître le risque d’averses d’averses importantes ou de trombes de pluie froide.

Pour septembre, il semble toutefois acquis de voir encore de nombreuses journées de chaleur  estivale mais avec du temps plus frais à la 2e semaine et des fluctuations fréquentes de la température, typique d’un temps plus automnal.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires