Évaluer son rendement de maïs en 7 étapes

À chaque année, une grande tournée des cultures est organisée aux États-Unis par le Farm Journal, appelée Midwest Crop Tour. C’est cette dernière qui lui permet d’évaluer tout au long de la saison les rendements à venir, à la fois pour le soya et le maïs. L’équipe derrière l’événement a décidé de partager son modus operandi afin d’aider les producteurs à évaluer leurs propres champs et éviter les mauvaises surprises.

  1. Mesurez et enregistrez l’espacement entre les rangs utilisés dans le champ visité.
  2. Allez au milieu du champ et marchez jusqu’au bout. De cet endroit, faites 35 pas à l’intérieur des rangs pour faire votre premier échantillon.
  3. Mesurez encore 30 pouces plus loin dans les rangs, puis comptez tous les épis dans les deux rangées adjacentes. Divisez ce nombre par deux et enregistrez-le. Par exemple, (42 épis dans une rangée + 45 épis dans une autre rangée) ÷ 2 = 43,5 épis.
  4. Prenez les 5e, 8e et 11e épis dans une des rangées de la zone d’échantillonnage.
  5. Mesurez la longueur de la partie de chaque épi qui a développé des grains complets. Calculez la longueur moyenne des trois épis et enregistrez-la. Pour une estimation plus précise, il est mieux d’échantillonner dans le stade pâteux ou encore le stade denté. Par exemple : 6 + 7 + 5 pouces = 6 pouces de moyenne.
  6. Comptez le nombre de rangée de grains sur chaque épi. Calculez le nombre moyen de rangs de grains et enregistrez-le. Par exemple : 16 rangées + 14 rangées + 16 rangées ÷ 3 = 15,3 lignes.

Le rendement moyen pour la zone d’échantillonnage est calculé en multipliant le nombre moyen d’épis, la longueur moyenne des épis, et le nombre de rangées par épis, puis en divisant par l’espacement des rangs des plants de maïs. Par exemple : (43,5 épis x 6 x 15,3 rangs) ÷ 30 pouces = 133 boisseaux par acre de rendement estimé.

Source: Farm Journal

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires