L’alpiste roseau, cette graminée mal aimée

*L’alpiste roseau est une graminée mal aimée par les producteurs. Il est à la fois perçu comme :

  • Une plante envahissante;
  • Une graminée uniquement pour les zones humides;
  • Difficile à implanter;
  • Possédant des caractéristiques antinutritionnelles

Alors, qu’en est-il vraiment de ces affirmations?

Une plante envahissante

L’alpiste roseau possède un système racinaire composé de rhizomes qui lui permet de survivre dans des conditions difficiles (sécheresse, inondation et piétinement) et ces mêmes rhizomes lui permettent de se reproduire de façon végétative. Dans un contexte de production fourragère, cette caractéristique lui procure une excellente persistance en plus de couvrir le sol de manière homogène.

Figure 1 Système racinaire de l’alpiste roseau, tiré de Wisconsin Reed Canary Grass Management Working Group. 2009. Reed Canary Grass (Phalaris arundinacea) Management Guide: Recommendations for Landowners and Restoration Professionals.

Une graminée uniquement pour les zones humides

Il est vrai que l’alpiste roseau est recommandé pour les zones humides et possède même la capacité de rester immergé sous l’eau durant de longue période. Par contre, son système racinaire constitué de rhizome lui permet de résister à la sécheresse comme le démontre la figure 2, lorsque comparée au dactyle, brome des prés et fléole des prés.

Figure 2 Rendements (ton/acre) de l’Alpiste Roseau, le brome des prés, le dactyle et la fléole des prés sous des conditions de sécheresse ou sans. Tiré de Sheaffer, C. C., P. R. Peterson, M. H. Hall, et J. B. Stordahl. 1992. Drought effects on yield and quality of perennial grasses in the north central united states. Journal of Production Agriculture 5(4):556–561. doi:10.2134/jpa1996.0556

 

Difficile à implanter

Il est possible d’affirmer que l’alpiste roseau est difficile à implanter puisque celui-ci profite de la première année d’implantation pour développer son système racinaire. Il n’est pas non plus très adapté pour l’implantation avec de la luzerne. L’alpiste roseau sera par contre parfaitement implanté à la 3e année et il sera idéal pour une prairie qui nécessitera d’être établie sur une plus longue période de temps (Ex : 5 ans).

Possède des caractéristiques antinutritionnel

Originellement, l’alpiste roseau possédait des alcaloïdes qui réduisait l’appétence pour les animaux, mais aujourd’hui, il est possible de trouver des variétés à faible teneur en alcaloïdes. Ces variétés sont Bellevue, Palaton et Vantage qui sont actuellement disponible chez la majorité des semenciers du Québec.

Articles connexes

L’alpiste roseau est une graminée méconnue au Québec, mais qui mérite d’être découverte malgré sa lenteur d’implantation. Il pourrait être un outil supplémentaire pour le producteur qui souhaite des prairies avec une bonne persistance, résistant à la fois à la sécheresse et aux conditions humides. Aussi, il est représente une excellente opportunité pour faire un fourrage faible en DACA et démontre une bonne palatabilité comme foin, ensilage ou pâturage.

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Collaborateur

Ayant complété son doctorat en sciences animales et étant copropriétaire de la ferme sur laquelle il a grandi, Maxime Leduc est pleinement conscient de la réalité des agriculteurs, en particulier des difficultés qu'ils rencontrent. Il souhaite fournir aux producteurs des outils adaptés et efficaces qui favoriseront la croissance de leur entreprise.

Commentaires