Minimiser le trafic durant un chantier de foin pour protéger ses futures coupes

*La première coupe est amorcée dans certaines régions depuis peu… pendant que d’autres s’y préparent. On pourrait dire que le trafic lourd dans les champs de foin est commencé. De nos jours, les chantiers de récoltes sont de plus en plus imposants et la machinerie requise aussi !

 

Un premier passage avec la faucheuse…un deuxième passage pour le râtelage et même souvent un 3e car nous avons fané les andains au préalable. Trois passages avant même que la machine qui récolte (presse ou fourragère ou auto-chargeuse) ne soit passée. Donc, un minimum de 4 passages avant d’en faire un dernier… pour l’amendement en engrais chimique ou en lisier/fumier ! 5 PASSAGES AU TOTAL…par coupe !

Il est donc important de gérer le trafic sur les prairies mais surtout, du délai d’entrer de ce trafic au champ.

Dan Undersander et Jim Moutray (professeurs de l’Université du Wisconsin) ont effectués des recherches aux USA pour mesurer l’impact qu’ont les passages de machinerie lourde sur le rendement des prairies de luzerne. Ils ont simulé le trafic d’un tracteur de 100HP après la 1ère coupe, 2e et 3e coupe. Ils ont enregistré des pertes de rendement pour les coupes subséquentes de l’ordre de près de 30%!

Les chercheurs ont mis aussi mis en perspective l’importance du temps après la coupe de foin et les passages de la machinerie selon différents intervalles. Ils ont testé l’impact sur le rendement d’un temps normal (STANDARD) de retour au champ, un délai de 2 JOURS après le délai standard et un délai de 5 JOURS. Ils ont fait cette étude pendant 2 ans. Voici les résultats :

Ils ont enregistré des pertes de rendement impressionnantes avec un délai retardé de 5 jours. Pratiquement 0,6 Tonnes MS/acre de perte !!!

La perte de rendement est facilement explicable par les dommages effectués sur la repousse (tiges, collets, feuilles) et par la compaction de sol (dommages aux racines).

Des scènes comme celle-ci ne sont pas souhaitable…

Je sais que le passage de la machinerie est nécessaire mais a-t-il été bien planifié? Les passages ne doivent pas être excessifs ni fait dans le mauvais temps.

  • Récoltez tôt après la fauche.
  • Machinerie légère si possible.
  • Faucher assez haut: l’ajustement est de 3 pouces dans le garage, mais est-ce le cas au champ?
  • Préconisez de l’équipement large. Exemple : faucheuse papillon
  • Optez pour de la machinerie qui combine 2 travaux en un seul passage. Exemple : voiture auto-chargeuse pour balle ronde
  • Pensez à de l’équipement adapté pour épandre vos lisiers/fumiers et faites-le le plus rapidement possible à la suite de la récolte.
  • Utilisez des cultivars de luzerne adaptés au trafic lourd !

Ce sont toutes de bonnes pratiques pour augmenter la pérennité de vos prairies.

Bonne récolte 2020 !

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Commentaires