Où est passé mon engrais ?

Le printemps froid et humide peut avoir nuit à l'assimilation de l'engrais des prairies

*De nombreux producteurs ont lutté ce printemps contre les sols gorgés d’eau, des sols froids et le temps nuageux qui ont retardé les semis.

Articles connexes

Selon les régions où vous trouvez au Québec, il se peut que ces conditions humides persistent lors de la saison de croissance estivale. Si c’est le cas, les producteurs fourragers devront donc ajuster leur plan de fertilisation pour éviter les futures pertes de nutriments.

Les engrais peuvent être perdus de multiples façons.

Les conséquences des conditions de sol humide sur la fertilité du sol dépendront de la topographie, du type de sol et de la gestion des terres. Les sols laissés à nus ou les collines escarpées sont sujets au ruissellement, tandis que le lessivage est plus fréquent dans les sols sableux. Tous les nutriments peuvent être perdus dans les eaux de ruissellement, mais la mobilité des nutriments affecte les pertes de nutriments dues au lessivage (voir tableau 1). Moins le nutriment est mobile, moins il est susceptible d’être lessivé.

 

 Tableau 1 Mobilité des éléments
Très mobileSemi-Immobile Immobile
Azote (nitrate)Azote (ammonium)Phosphore
SodiumPotassiumCuivre
BoreCalciumManganèse
ChloreMagnésiumZinc
Molybdène

La volatilisation peut se produire lorsque de l’azote (en particulier de l’urée) est appliqué sur des sols gorgés d’eau. Enfin, la dénitrification peut se produire lorsque les nitrates sont convertis en azote gazeux, car les bactéries dénitrifiantes utilisent les nitrates au lieu de l’oxygène dans leurs processus métaboliques. Ces voies simplifiées pour les pertes d’éléments nutritifs sont illustrées à la figure 1.

Comment puis-je ajuster la gestion de mes fourrages lorsqu’on a des précipitations supérieures à la normale ?

Le maintien de la couverture végétale est l’un des moyens les plus simples de prévenir le ruissellement. La figure 2 montre les résultats d’une simulation de précipitations sur deux champs bien gérés, un champ mal géré (probablement surexploité) et un sol nu. La rangée supérieure de pots représente le ruissellement et l’infiltration est visible dans la rangée inférieure. Il est clair que les champs bien gérés avec une couverture de sol complète ont moins de ruissellement et plus d’infiltration que les champs mal gérés ou le sol nu. Le recours à des pratiques de gestion visant à promouvoir la couverture végétale augmentera la rétention et l’absorption d’éléments nutritifs dans le sol. Ces pratiques consistent notamment à laisser la hauteur de fourrage résiduelle appropriée après la récolte ou le pâturage (de 7,5-22,5 cm, selon les espèces), en respectant les périodes de repos et en fertilisant pour assurer la persistance du peuplement.

 

Il est important de tester vos sols pour déterminer avec précision les besoins en engrais du fourrage. En général, les champs de foin devraient être testés chaque année, et les pâturages devraient être testés tous les trois ans. Il est important de prélever des échantillons de sol représentatifs.

Le fractionnement des applications d’engrais aidera à faire correspondre les applications d’engrais aux besoins des plantes afin de prévenir les pertes d’éléments nutritifs tout au long de la saison. Idéalement, un engrais azoté serait appliqué après chaque récolte pour éviter les pertes, comme indiqué ci-dessus. L’efficacité d’utilisation de l’azote augmentera de 25 à 30% à long terme. Le rendement sera mieux distribué tout au long de la saison et pourrait augmenter de 5 à 10% en raison de la plus grande efficacité d’absorption. Le potassium devrait être appliqué deux fois pendant la saison. Pour les plantes vivaces de saison chaude, appliquez 40 à 50% du taux recommandé à la fin du printemps et 50 à 60% du milieu à la fin de la saison.

Bonne récolte !

Référence : Progressive Forage

*Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Commentaires