Solution pour votre foin qui chauffe

Solution pour votre foin qui chauffe

*Comparativement à la production d’ensilage, la production de foin est plus sensible aux aléas de la météo et entraine des défis supplémentaires pour le producteur. Le facteur clé pour réussir un foin de qualité et maintenir sa valeur nutritionnelle est sa teneur en matières sèches lors de la récolte. Un foin possédant un taux de matière sèche inférieur à 85 % de MS à tendance à vouloir chauffer à la suite du développement de levure et d’autre micro-organisme. Au même titre que l'accumulation de degré jour de croissance est utilisé pour évaluer le moment de la première coupe, l’accumulation de degré jour chauffage >86 °F permet d’évaluer l’importance du chauffage dans le foin. La figure 1 présente clairement la relation entre le taux d’humidité du foin et l’accumulation de degré jour chauffage >86 °F qui augmente de façon linéaire. Cette même augmentation de degré jour chauffage entraine aussi une augmentation de la perte de matière sèche telle que présenté dans la figure 2.

Figure 1 Relation entre le taux d’humidité d’une balle de foin et l’accumulation de degré jour chauffage >86 °F. Tiré de Heat Damaged Forages : Effects on Forage Quality
Figure 2 : Relation entre l’accumulation de degré jour chauffage >86 °F et la perte de matière secs. Tiré de Rotz et coll. (1991).

Plusieurs facteurs peuvent influencer le développement de levure dans les balles de foin et ainsi générer de la chaleur tel que :

  • Taux d’humidité lors de la mise en balle
  • Type de balle
  • Taille de la balle
  • Densité de la balle
  • Humidité relative de l’air
  • Type d'entreposage
  • Utilisation d’acide (acide propionique)

L’utilisation d’acide propionique est une piste de solution pour éviter la production de chaleur dans le foin, mais il y a certaines pratiques à respecter telles que :

  • Utiliser de l'acide propionique tamponné pour éviter la corrosion des équipements.
  • Acheter des produits de fabricants connus et réputés et suivre leurs recommandations d'utilisation, y compris le taux d'application.
  • Les conservateurs à base d'acide propionique n'élimineront pas complètement l'échauffement spontané.
  • Leur efficacité diminuera à mesure que l'humidité de la balle augmente. Il n’est pas recommandé d’appliquer de l’acide sur de grosses balles rondes et carrées lorsque le taux d’unité est au-delà de 25 % puisque cela se révèle inefficace.
  • Il est préférable d’appliquer l’acide directement dans la chambre de compression pour assurer une application homogène sur le fourrage.
  • Prendre en note le taux d’application, le taux humidité et le type d’entreposage
  • Le foin entreposé et accumulé en hauteur à plus de chances de chauffer

Bonne saison de foin sec.

* Texte réalisé en collaboration avec le Conseil québécois des plantes fourragères. Les propos exprimés dans le texte relèvent toutefois de l’auteur et n’engagent pas le CQPF.

à propos de l'auteur

Commentaires