Les premières intentions de semis pour 2018 dévoilées

Après deux années consécutives de superficies records aux États-Unis, le soya pourrait céder sa place à d’autres cultures, selon un récent sondage. Farm Futures a en effet dévoilé les résultats de son sondage maison qui démontre que le maïs et le blé auraient la faveur des producteurs pour la saison 2018 alors que les cultures de soya, coton et sorgho déclineraient.

Les intentions de semis de maïs se situeraient à 92,8 millions d’acres, soit 2,1% de plus que les 90,9 millions semés cette année. Le soya reculerait pour sa part de 4% à 86,1 millions d’acres, comparativement à 89,5 millions ce printemps.

La culture du blé qui a connu cette année un creux historique depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale reprendrait du poil de la bête. La publication prévoit une hausse de 5,4% ou 2,5 millions d’acres par rapport à 2017 pour une superficie totale de 48,1 millions d’acres. Près de 90% de l’augmentation provient du blé d’hiver.

Le sondage a été mené sur Internet. Il a été répondu par 1183 producteurs provenant de 41 États, du 17 juillet au 2 août.

L’analyste des grains de Farm Futures prévient toutefois que ces chiffres pourraient évoluer. Les prix des grains sur les marchés ont affiché des pertes importantes depuis la fin juillet. Les conditions météo en Amérique du Sud et possiblement l’Australie, ainsi que l’économie internationale sont d’autres facteurs qui pourraient influencer les producteurs pour la prochaine saison. Reste à voir aussi les superficies semées dans les différentes cultures puisque deux agences gouvernementales américaines affichent des chiffres différents. La National Agricultural Statistic Service du département de l’Agriculture indiquait au 30 juin 1,4 millions d’acres de plus en maïs qu’en soya alors que le Farm Service Agency  signalait 1,5 millions d’acres de plus en soya, selon les programmes accrédités du gouvernement.

Source: Farm Futures

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires