Les semis débutent aux États-Unis

Plusieurs ont profité du week-end pour effectuer des travaux.

Les bonnes conditions sur le terrain ont permis aux agriculteurs américains de donner le premier coup de roue dans les champs au cours de la dernière semaine. Selon le département américain de l'Agriculture (USDA), 2% des semis de maïs ont été faits dans la semaine terminée au 5 avril, ce qui correspond à la moyenne des cinq dernières années.

Des semis de soya ont également été enregistrés, mais auraient été en nombre insuffisants pour être enregistrés. Des producteurs dans l'Illinois ont toutefois partagé des images de leurs semis en mentionnant qu'il s'agissait de la date la plus précoce jamais affichée pour cette culture. Les semis de blé sont en avance de 1% à 3% en date du 5 avril. Les progrès sur Twitter peuvent être suivis par ce hashtag: #plant21.

Les ensemencements pourraient connaitre un bond cette semaine puisque de nombreux producteurs ont profité d'excellentes conditions dans la Corn Belt au cours du congé pascal pour remplir leurs semoirs.

Plusieurs États américains ont affiché des conditions suffisamment bonnes pour les travaux depuis au moins cinq jours. C'est le cas du Kansas, du Nebraska, du Dakota du Nord, du Michigan, du Minnesota et de l'Iowa.

Des cartes ont commencé à apparaitre pour suivre les progrès avec les dates les plus précoces pour les semis de soya et de maïs dans les principaux États producteurs aux États-Unis.

Source:
Dates les plus précoces pour les semis de maïs. Source: Kevin Van Trump
Image
Dates les plus précoces pour les semis de soya. Source: Kevin Van Trump.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires