Ligne de temps

Marché des grains: Des attentes déçues

Les ventes de soya reprennent mais pas autant que prévu

La trêve commerciale de 90 jours entre les États-Unis et la Chine avait suscité de nombreux espoirs pour la relance des ventes de grains. Depuis la fin du printemps, les échanges agricoles sont au point mort entre les deux pays. Attendus depuis longtemps, ces derniers ont enfin repris pour un total de 1,4 millions de tonnes de soya vendus aux Chinois pour la semaine qui vient de s’écouler. Bien qu’appréciable, le chiffre s’est avéré être inférieur aux attentes du marché.

La déception a été d’autant plus grande que le dernier rapport sur l’offre et la demande du département américain de l’Agriculture a confirmé que les stocks de soya ont doublé en 2018 comparativement à l’an dernier. La perte du marché chinois, qui achetait le tiers de la production, jumelé à une production quasi record, ont gonflé les réserves de soya. De plus, le Brésil devrait livrer une récolte de soya hâtive et abondante. La prudence semble donc toujours de mise à Chicago quant à un optimisme trop grand. Des analystes ont aussi souligné que les détails demeuraient flous quand à la pause des hostilités entre la Chine et les États-Unis. Le soya a tout de même atteint durant la semaine un sommet en six mois.

Le maïs a suivi le soya puisque les marchés anticipent également des achats de la céréale en direction de la Chine. Avec la peste porcine qui sévit toujours dans le pays de l’Asie, les quantités livrées pourraient être minimes. Les ventes pour la première semaine de décembre ont d’ailleurs déçu.

Le blé a grimpé à son niveau le plus élevé en deux mois durant la dernière semaine. Les ventes à l’étranger ont été élevées pour une deuxième semaine consécutive. La diminution des réserves mondiale a soutenu les prix, bien que les quantités disponibles demeurent importantes. La Russie a indiqué que sa production totale en 2018 avait été de 70 millions de tonnes. Une réunion entre le gouvernement et les exportateurs est prévue le 21 décembre prochain.

Le boisseau de soya pour janvier a clôturé en baisse de 1,8% à 9,0050 $US contre 9,1675 $US  en fin de semaine dernière.

Le boisseau de maïs pour mars, contrat a terminé quasi inchangé (-0,2%) à 3,8475 $US contre 3,8550 $US vendredi dernier à la clôture.

Le boisseau de blé pour mars a glissé de 0,3% à 5,3000 $US contre 5,3125 $US une semaine plus tôt.

 

 

Commentaires