Marché des grains: Un gain de plus de 12% pour le blé

Blé

Le blé a affiché pour la semaine sa plus forte hausse hebdomadaire en six ans avec un gain de 12,6%. La cause en est les températures toujours élevées et la sécheresse qui sévit toujours dans les régions productrices de blé de printemps en Amérique du Nord, y compris le Canada. Les inondations en Europe et les problèmes de culture en Russie ont également stimulé les prix en faisant craindre des rendements moindres que prévu pour la saison.

Pour la semaine, le soya et le maïs ont également affiché des gains stimulés aussi par la météo.

Avec le début de la récolte de blé qui débute aux États-Unis, les perspectives de bonnes récoltes s'amenuisent dans les grandes plaines américaines et dans les États les plus au nord, près de la frontière canadienne. Le manque d'eau au printemps et pendant plusieurs semaines ont nui à la céréale. La même situation prévôt dans les provinces de l'Ouest canadien. La sécheresse se fait sentir depuis plusieurs semaines, surtout en Saskatchewan et au Manitoba et des conséquences sont à prévoir sur les rendements. Les prévisions météo pour la semaine prochaine n'offre malheureusement pas de répit pour ces régions. Les pluies historiques en Europe n'ont pas aidé à améliorer le tableau au moment ou les rendements de blé inquiètent en Russie.

Le maïs et le soya ont terminé la semaine en hausse. Les soucis quant à une météo plus chaude et sèche se sont amenuisés durant la semaine, menant à une prise de profits vendredi mais le bilan demeure positif sur une base hebdomadaire. De la pluie est tombée dans les derniers jours dans des régions productrices, ce qui devrait améliorer la situation en général.

Il reste maintenant à surveiller la météo alors que les deux cultures entrent dans une période importante, la pollinisation dans le premier cas et le remplissage des gousses dans le second. Si le maïs supporte mieux la chaleur, les experts craignent que le soya ne soit plus affecté par le temps chaud, ce qui pourrait nuire aux futurs rendements.

Le boisseau de blé pour septembre a fini à 6,9250 $US contre 6,1500 $US la semaine précédente.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé à 5,5200 $US par rapport à 5,1700 $US vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour novembre a conclu à 13,9175 $US comparativement à 13,2925 $US une semaine plus tôt.

à propos de l'auteur

Articles récents de Célie Normandin

Commentaires