Marché des grains: Le blé grand gagnant de la semaine

En l’absence de nouvelles importantes, le soya et le maïs ont affiché des pertes pour la semaine mais le blé a profité de son plongeon de la semaine précédente pour reprendre des plumes. Les investisseurs se sont en effet rabattus sur les conditions météos plutôt défavorable aux États-Unis pour faire grimper la céréale d’un peu plus de 4% pour la semaine.

Le blé a en effet chuté à près de 4,80$, son niveau le plus bas depuis 2010 au cours de la première semaine de mars. Mais avec l’absence de pluie dans le sud et l’abondance des précipitations plus au nord, les inquiétudes commencent à prendre forme pour la prochaine saison. Les ventes à l’exportation pour le blé ont également donné un coup de pouce avec des ventes supérieures aux attentes de la part de la Chine. La situation en Ukraine continue aussi de perturber les prévisions quant à la prochaine récolte de cet important producteur de blé.

Le maïs est demeuré presque inchangé même si les réserves aux États-Unis ont diminué plus rapidement que prévu avec 50 millions de boisseaux de moins que prévu. Le rebond en force du dollar américain inquiète pour la suite des choses en rendant les denrées américaines trop chères.

Avec un relatif retour au calme au Brésil, la nouvelle récolte de soya commence à affluer et s’est fait sentir sur le prix de l’oléagineux qui a reculé devant l’abondance qui s’annonce.

Le boisseau de blé pour mai, qui est présentement le plus échangé, a terminé vendredi dernier à 5,0200 $US contre 4,8250 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de maïs a perdu 1,4% à 3,8050 $US par rapport à 3,8600 $US. Le boisseau de soya a perdu 1,1% à 9,7400 comparativement à 98,500 au dernier vendredi.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires