Marché des grains: Le soya poursuit sur sa lancée

Le rallye qui touche le soya depuis août s’est poursuivi encore cette semaine. Le maïs a également suivi pour afficher son prix le plus élevé depuis mars dernier tandis que le blé a surfé sur la vague.

Le soya a atteint un sommet vendredi depuis le printemps 2018. Les commandes chinoises se succèdent et soutiennent les prix du boisseau qui a frôlé le 10,50 $US vendredi. Cette nouvelle survient au moment où la récolte entre dans un moment fort aux États-Unis. Le département américain de l’Agriculture a fait état d’une commande de 132 000 tonnes qui se sont ajoutées à une autre commande de 100 000 tonnes pour une destination non précisée.

Les agriculteurs américains pourront aussi bénéficier d’une nouvelle aide de 14G $US, montant qui s’ajoute aux 28G $US déjà accordés depuis deux ans, en plus des 19G $US pour la COVID-19. L’annonce a été faite dans l’État du Wisconsin qui compte de nombreux producteurs agricoles. En tout, la Chine a annoncé des commandes dans les 11 dernières séances.

Les agriculteurs américains pourront compter bientôt d’une nouvelle aide de 14G $US, montant qui s’ajoute aux dizaines de milliards déjà accordés depuis deux ans. L’annonce a été faite dans l’État du Wisconsin qui compte de nombreux producteurs agricoles.

Le maïs a aussi bénéficié de commandes importantes de Pékin pour une quantité de 210 000 tonnes. Il s’agissait d’une 3e séance consécutive de gains pour la céréale. La Chine reconstruit son cheptel porcin à la suite de la grippe porcine africaine. Le pays a besoin d’importer pour pouvoir à l’alimentation des animaux.

Le blé  a monté en raison de craintes des investisseurs de voir les principaux exportateurs limiter leurs ventes à l’étranger. L’Europe, l’Argentine et les pays de la Mer Noire ont souffert de sécheresse, ce qui devrait contribuer à diminuer la production de blé.

Le boisseau de soya pour novembre a terminé en hausse de 15 cents ou 1,5% par rapport à la veille pour clôturer la semaine à 10,4350 $US. Le soya a terminé en hausse dans 17 des 19 séances et enregistre le plus fort volume d’échange depuis le printemps 2018. Le boisseau enchaine maintenant six semaines consécutives de gains.

Le boisseau de maïs pour décembre a terminé vendredi à 3,7850 $US contre en hausse de 0,9 % sur la séance précédente.

Le boisseau de blé pour décembre, le plus actif, a fini à 5,7500 $US par rapport à 5,5625 $US, un gain de 3,4 % depuis jeudi.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires