Pas de gel précoce en vue

Les températures chaudes qui dominent depuis le printemps cèderont le pas dès demain à du temps nettement plus froid avec un mercure près de la barre des 20 degrés Celsius pour le sud du Québec. Il s’agira de la fin d’août la plus froide en plus de dix ans pour la province, selon Météomédia.

Heureusement, cette chute des températures ne s’accompagnera pas de gel précoce pour les cultures, indique Alexandre Parent, météorologue pour Environnement Canada. “Le risque de gel précoce est très, très faible. D’ici lundi, il n’y a pas de modèles qui indiquent des températures sous la surface de zéro. Il y a une possibilité d’un gel précoce au nord de Chibougamau et le mercure pourrait se situer sous la barre des 6 degrés Celsius au nord de l’Abitibi. Dans certaines régions, la température pourrait descendre sous les 10 degrés, mais les 20 modèles météo disponibles disent la même chose, pas de gel pour le Québec méridional. Les modèles provenant des États-Unis et de l’Europe sont aussi du même avis.”

La nouvelle sera un soulagement pour plusieurs producteurs qui tablent sur un automne clément pour finir une année forte en rebondissements et en difficultés de toutes sorte, que ce soit du côté de Dame Nature ou des contraintes apportées par le COVID-19. Les nombreuses cultures semées en fin d’été pour donner un coup de pouce aux producteurs de foin seraient aussi épargnées.

Le temps frais ne serait d’ailleurs que temporaire. La semaine à venir sera caractérisée pas du temps plus frais que les normales de saison, mais dès le début septembre, le temps chaud serait de retour avec des températures avoisinant les 30 degrés Celsius dans le sud de la province.

La possibilité d’un gel pour le début de septembre est donc écarté et il en serait de même pour la seconde semaine de septembre, selon M. Parent, d’après les indicateurs disponibles.

Le mois prochain s’annonce d’ailleurs dans la tendance des derniers mois et des dernières années. Le météorologue prévoit un septembre plus chaud que les normales. Le pronostic est confirmé par presque tous les modèles météo consultés. Aucune sécheresse ou épisodes de pluie intense n’est prévu. Les précipitations seront épisodiques dans les prochaines semaines, à raison de deux ou trois jours d’intervalle.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires