Savoir gérer les résidus de maïs

Que ce soit en rotation ou en maïs en continu, en travail de sol conventionnel ou en semis direct, la gestion des résidus doit être prise au sérieux. Les hybrides d’aujourd’hui donnent tellement de résidus à la récolte qu’il devient important de les gérer efficacement pour favoriser à la fois la structure du sol et l’émergence de la prochaine culture. Voici quelques conseils, gracieuseté du semencier Dekalb.

À la récolte
La gestion des résidus débute au volant de la moissonneuse-batteuse. Une culture de maïs qui produit 10 tonnes à l’hectare peut laisser au sol 16 942 kg de résidus totaux à l’hectare.

Un éparpilleur fixé à l’arrière de la moissonneuse peut aider à distribuer uniformément les résidus et un tel dispositif est conçu pour traiter les structures grossières (tiges de maïs entières).

Pour sa part, un broyeur réduit la taille des résidus à un point tel que la pluie et l’eau de ruissellement peuvent déplacer les petites particules et les laisser en tas susceptibles de causer des problèmes. Ce phénomène peut devenir particulièrement embêtant dans les champs qui n’ont pas été travaillés après la récolte quand, au printemps, 80 % à 95 % des résidus sont encore présents à la surface du sol.

Travail du sol

Après les battages, certains champs seront travaillés soit au printemps, soit à l’automne, soit les deux. Le travail du sol à plus basse vitesse, à moins grande profondeur et avec des lames ou pointes plus droites sont des techniques moins agressives qui sont recommandées pour maintenir une certaine couverture de résidus. Les sols sujets à l’érosion profiteront d’une couverture de résidus, et la décision de travailler le champ devrait tenir compte du type de sol et de sa structure.

Le positionnement de la semence et de l’engrais peut aussi être modifié pour améliorer l’uniformité de l’émergence des plantules. L’injection ou l’enfouissement de l’azote sous la surface du sol aideront à éviter la volatilisation. Les nettoyeurs de rangs et les coutres aident le semoir à bien positionner la semence.

Vitesse de décomposition
Il y a un lien direct entre le rendement du maïs et la quantité de résidus produite. Les variétés de maïs dotés d’un gène Bt peuvent produire des tiges plus robustes et plus de rendement; cependant, des recherches démontrent qu’il n’y a aucune différence quant à la vitesse de décomposition observée chez les hybrides Bt et leurs versions non-Bt.

Commentaires