Travailler dans un sol humide

Les effets néfastes de la compaction sont bien connus mais les producteurs n’ont pas toujours le luxe de pouvoir travailler dans les champs dans des conditions idéales. Pionner a élaboré une liste des choses à faire, ou à éviter, pour ne pas endommager les champs.

Éviter de circuler sur les sols humides
Même s’il est difficile de mettre en place des solutions dans des sols humides au printemps, il est au moins possible de faire en sorte de ne pas empirer les choses. L’idéal est d’attendre que les conditions du sol soient appropriées avant de commencer le travail de préparation du terrain au printemps pour éviter les effets cumulatifs de la compaction. Les zones qui demeurent humides quand le champ est habituellement sec sont les zones les plus vulnérables.

Réglage des pneus
Régler la taille et la pression d’air dans les pneus pour minimiser la compaction. De grands pneus avec une pression d’air inférieure permettent une meilleure flottaison en réduisant la pression sur la surface du sol. Des pneus radiaux doubles augmentent aussi la zone de contact avec le sol. Cette technique permet de déplacer les forces de compaction au niveau des couches supérieures du sol où ells est plus facile à régler.

Les modes de contrôle de la circulation
Une autre pratique à considérer est de circuler dans les mêmes traces de roues pour minimiser la surface du champ affectée par le trafic. La plupart des dommages de circulation en champ surviennent lors du premier passage. L’idéal serait aussi de faire correspondre le type de roues au travail à faire, que ce soit la pulvérisation, les semis ou les récoltes.

Approvisionnement des nutriments dans les rangées

Pionner recommande d’utiliser un démarreur ou d’autres engrais placés en rangé. Pour éviter les brûlures, il vaut mieux placer le matériel à au moins deux pouces sur les côtés et deux pouces sous la graine.

Des ornières lisses

Utilisez un disque dans les zones défoncées du terrain pour aplanir le sol et assurer de conditions appropriées pour le lit de semence.

De la compaction et des ornières situées au bas d’un champ lors de la récolte
Sélectionnez des produits qui favorisent une émergence vigoureuse des graines, des semences ayant une grande vigueur à l’émergence, ainsi que des semences traitées avec un fongicide et un insecticide qui peuvent donner un coup de pouce à la graine après le semis.

Vitesse modérée dans le champ
Si des zones demeurent inégales dans le champ en raison du passage des roues, il vaut mieux ralentir le semoir dans ces endroits pour éviter les rebonds.

Vérifier derrière le planteur

Le sillon formé après le passage du semoir peut être affecté par des conditions difficiles au sol. Pionner recommande de vérifier si le sillon est fermé, ce qui assurera un bon contact entre les semences et le sol.

Source: Pioneer

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires