Des vaches dans la lutte contre le virus de la COVID-19

Des chercheurs utilisent des vaches OGM pour fabriquer des anticorps

Des chercheurs américains ont modifié génétiquement des vaches pour leur faire produire des anticorps contre le virus responsable de la COVID-19, le SARS-CoV-2. Des essais cliniques sur des patients atteints de la maladie devraient débuter cet été.

« C’est prometteur », dit le chercheur en maladies infectieuses Amesh Adalja du Centre universitaire John Hopkins pour la sécurité de la santé, dans un article paru sur le site web ScienceMag.org.

Il s’agit d’une façon inusitée de produire des anticorps. La façon habituelle est par des cultures de cellules ou l’utilisation de plants de tabac. Les vaches OGM ont l’avantage de produire de très grandes quantités d’anticorps contre la maladie humaine.

Non seulement les vaches ont une plus grande quantité de sang que des petits animaux, mais leur sang contient aussi deux fois plus d’anticorps par millilitre que le sang humain.

Un autre avantage est que les anticorps produits par les vaches reconnaissent plusieurs sections du virus, ce qui correspond davantage au mode d’action des anticorps produits par le corps humain. Les vaccins habituels contiennent des anticorps qui ne reconnaissent qu’une section d’un virus.

Certains scientifiques se montrent sceptiques face à cette nouvelle façon de produire des vaccins. Les études cliniques prévues cet été pourront élucider la question.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires