Une aide financière 1,75 milliards pour les producteurs de lait

Le gouvernement fédéral annonce le détail de son soutien annoncé plus tôt cette année

Après plusieurs mois d’attente, le gouvernement fédéral a annoncé une aide financière de 1,75 milliards de dollars pour les producteurs de lait du pays. La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, en a fait l’annonce à Compton au Québec vendredi le 16 août,qui se trouve dans son comté et dans la province comptant le plus de producteurs laitiers, soit 48%.

L’aide financière sera étalée sur huit ans. Les 11 000 producteurs du pays recevront un montant de 345 M$ dès la première année sous forme de paiement direct. La Commission canadienne du lait sera en charge de verser les sommes. Par exemple, le propriétaire d’une ferme qui compte 80 vaches laitières recevra une compensation sous forme de paiement direct de l’ordre de 28 000 $ dès la première année.

Articles connexes

Les modalités pour les autres années seront établies entre le gouvernement fédéral et les Producteurs laitiers du Canada qui été consultés.

La somme annoncée vendredi s’ajoute aux 250 M$ dévoilée plus tôt cette année. Les deux montants ne couvrent que les producteurs de lait. Il s’agit de la réponse du gouvernement fédéral aux différents accords commerciaux (l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP)) qui ont grugé des parts de marché des productions agricoles sous quotas.

Le gouvernement fédéral s’est aussi engagé ” à appuyer pleinement et équitablement les productrices et producteurs laitiers pour le nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique dès son entrée en vigueur”, selon le communiqué de presse.

L’annonce de la ministre Bibeau a été bien accueillie par les Producteurs de lait du Québec. « Cette annonce va dans le sens de son engagement à indemniser le secteur laitier pour les impacts négatifs liés aux accords commerciaux et est conforme aux orientations du dernier budget. Nous souhaitions qu’il n’y ait pas de concessions pour nous dans ces accords, mais des concessions ont été faites. Il fallait donc indemniser les producteurs », a déclaré Bruno Letendre, président des Producteurs de lait du Québec (PLQ).

« Par ailleurs, l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACEUM) n’a pas encore été ratifié, mais nous nous attendons à ce que le gouvernement soit aussi au rendez-vous lorsque cela sera fait, tel qu’il s’y est engagé, lors de la conclusion de l’accord de principe ainsi que dans le budget », a-t-il ajouté.

Au total,  le PLQ estime que l’équivalent de 8,4 % de la production canadienne a été cédé par le Canada dans les derniers accords commerciaux ententes, ce qui représenetrait des pertes brutes d’une valeur de 450 millions de dollars par année. L’AECG est entré en vigueur en 2017 et le PTPGP en 2018.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires