L’Office canadien de promotion et de recherche pour le porc voit le jour

La ministre d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, Marie-Claude Bibeau,  a annoncé la création de l’Office canadien de promotion et de recherche pour le porc (OCPRP), en marge de l’assemblée générale annuelle des Éleveurs de porcs du Québec, qui avait lieu le 5 novembre. Le nouvel organisme voit le jour cinq ans après la demande présentée par le Conseil canadien du porc et quatre ans après l’accord du Conseil des produits agricoles du Canada.

L’Office aura pour but d’encourager la compétitivité et d’assurer la durabilité du secteur porcin en permettant l’élaboration et la mise en œuvre d’activités de promotion et de recherche. Il devrait aussi contribuer à atténuer et à gérer les risques de la peste porcine africaine en investissant dans des activités de recherche qui pourraient renforcer la biosécurité et la surveillance dans les exploitations agricoles.

Les activités de l’OCPRP seront financées par la création d’un système national de redevances. Des redevances seront également perçues sur les produits porcins importés, à un taux qui ne dépassera pas la redevance minimum payée par les producteurs dans tout le pays. Le communiqué de presse sur l’élaboration de l’Office indique que ” des offices semblables mis sur pied dans d’autres marchés se sont avérés efficaces, comme l’Agence canadienne du bœuf qui génère environ 7,5 millions de dollars chaque année pour financer des initiatives qui aident les producteurs de bœuf à élargir leurs marchés et à augmenter leurs ventes “.

Les détails sur le fonctionnement de l’Office n’ont pas été dévoilés.

« Les producteurs de tout le Canada saluent la création de l’Office canadien de promotion et de recherche pour le porc. L’Office sera un véhicule important pour les producteurs, car il améliorera la collaboration tout au long de la chaîne de valeur grâce à des activités de recherche et de promotion accrues. À long terme, il permettra d’améliorer la croissance et la compétitivité du secteur », a indiqué Rick Bergmann, président du Conseil canadien du porc qui représente 7000 exploitations agricoles.

Au 1er janvier 2019, il y avait 14 millions de porcs dans environ 8060 fermes au Canada. Les recettes monétaires agricoles provenant de la vente de porcs en 2019 ont totalisé 4,6 milliards de dollars.

L’industrie porcine québécoise emploie, quant à elle, 31 000 personnes et exporte 70 % de sa production porcine, qui était évaluée à 1,81 milliard de dollars en 2019.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires