Une révolution signée Geringhoff

Une toute nouvelle machine promise à révolutionner la récolte a été dévoilée au public nord américain à l’occasion du National Farm Machinery Show à Louisville au Kentucky. Selon  la firme spécialisée Geringhoff, la nouvelle tête de récolte de moissonneuse-batteuse nommée “Independence” incarne le futur de la récolte de maïs-grain.

Comme son nom l’indique, sa particularité est de pouvoir récolter indépendamment de la direction et de la largeur des rangs. Les têtes de récolte indépendantes existent sur les ensileuses depuis plusieurs années, mais aucune n’arrivait jusqu’à maintenant à récolter le maïs grain, de par la nature même de ce type de tête. Puisque l’épi est détaché du plant par deux rouleaux décrocheurs, arriver à pouvoir récolter sans aligner la tête avec les rangs présentait un défi important. Pour bien récolter, le plant doit être pris délicatement et maintenu à la verticale le temps qu’il soit bien aggripé par les rouleaux pour y détacher l’épi. Les ingénieurs de Geringhoff y sont parvenus grâce à deux nouveaux éléments intégrés à la machine.

Ils ont d’abord opté pour placer les rouleaux à une distance de 30” (75cm) représentant la majorité des configuration de culture. Le premier nouvel élément sert à aggriper la base du plant, la couper et transporter celle-ci vers le centre des rouleaux. Elle doit donc le faire sur une distance de près de 15” (38cm) au maximum. Un disque de coupe est placé devant chacun des rouleaux et les deux s’entrecroisent pour forcer les plants à être coupés. Ceux-ci possèdent des doigts aggripeurs en forme de crochets effilés qui entraînent la base du plant.  Le deuxième élément est un arrangement inusité de deux disques à doigts de plastique placés sur le dessus de la table de récolte. Les doigts aggripent le haut du plant au même moment où il est aggripé à sa base, l’empêchant ainsi de verser et de perdre l’épi. Actionné hydrauliquement, les doigts font converger la tête du plant vers le centre et le relâche dès que les rouleaux détacheurs commencent leur travail.

Pour la récolte dans les champs de taille irrégulière, cette tête pourrait faire économiser du temps en évitant de suivre les rangs avec précision. Mais son plus grand apport réside dans le fait de pouvoir récolter des rangs de maïs de largeur variées. On ouvre alors la porte à une plus grande flexibilité de système de culture comme les rangs étroits ou les rangs jumeaux sans avoir à ce soucier de l’équipement de récolte de la ferme ou du contracteur. N’étant plus limitées par la machinerie, l’imagination et l’optimisation des méthodes de culture peuvent être davantages poussées.

Après plus de 8 années de développement et 4 millions de dollars investis, la tête de récolte Independence devrait être commercialisé en Amérique du nord en 2015 seulement, mais son introduction a été annoncée pour 2013 en Europe, où elle est construite.

Voir la vidéo pour une démonstration. 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires