Brochure pour faciliter l’achat et la préparation d’excellents biftecks et rôtis

27 septembre 2001 – Autrefois, les femmes se fiaient à leur boucher afin de les aider à choisir un rosbif qui était approprié à la recette qu’elles désiraient préparer. De nos jours, la plupart des consommateurs choisissent leur boeuf parmi une variété de coupes en étalage aux comptoirs des viandes. Choisir la bonne coupe de boeuf pour l’utilisation qu’on veut en faire demande un peu de connaissances. Quels sont les biftecks qui doivent être marinés et quels sont ceux que l’on doit mijoter? Quels rosbifs peut-on cuire à découvert, lesquels demandent une chaleur humide?

Afin de répondre à ces éléments de base et d’aider à l’obtention de biftecks et de rosbifs tendres et juteux, le Centre d’information sur le boeuf vient de publier une nouvelle brochure gratuite Le boeuf : si facile. Les conseils débutent avec des explications sur le vieillissement, le persillage, la classification et la certification. La brochure regroupe ensuite différentes coupes en dix catégories, basées sur les modes de cuisson comme griller, mariner, mijoter, rôtir, en ragoût. Pour chaque catégorie, on trouve les indications de base, les temps et températures de cuisson recommandés de même qu’une recette simple.

« Des mini recettes ont été développées pour chaque catégorie en pensant à la facilité de préparation, aux tendances modernes et ethniques, » rapporte Joyce Parslow spécialisée en économie familiale et Coordinatrice des promotions aux consommateurs pour le Centre d’information sur le boeuf. « Par exemple, vous pouvez ajouter une petite touche grecque aux biftecks en les faisant mariner dans une vinaigrette pour salade César ou ajouter un peu de piquant à un rosbif avec un enrobage à base de moutarde. »

Vous trouverez dans cette brochure un certain nombre de nouvelles coupes de boeuf canadien disponibles au cours des prochains mois dans les supermarchés. Afin de s’assurer de l’exactitude, certains modes de cuisson pour les nouvelles coupes ont été vérifiées scientifiquement par un panel au Guelph Food Technology Centre.

La brochure comporte aussi un tableau afin d’aider le consommateur à s’y retrouver devant la multitude de noms de coupes. « Les consommateurs veulent acheter les coupes de boeuf qu’on leur a servi au restaurant, » relate Mme Parslow. « Toutefois les noms de coupes au restaurant, contre-filet New-York, Bifteck Delmonico etc., ne sont pas des noms utilisés au niveau des détaillants. Afin de simplifier le choix nous avons établi un tableau d’équivalences. »

Le Centre d’information sur le boeuf a également développé un guide pour le consommateur afin d’aider les détaillants à répondre aux questions des consommateurs quant au choix du boeuf, sa cuisson et sur la manipulation sécuritaire des aliments. A l’endos, on retrouve des photos de toutes les coupes de boeuf possibles. Cette affiche de 22 po X 15 po a été élaborée pour entraîner le personnel au détail et pour l’enseignement mais n’est disponible qu’en quantité limitée pour les consommateurs.

Le boeuf : si facile sera disponible aux comptoirs des viandes des détaillants participants. Vous pouvez également obtenir une copie gratuite de la brochure et du guide en visitant le nouveau site web du CIB en en appelant la ligne sans frais 1 888 44-boeuf.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’information sur le boeuf

http://www.beefinfo.org/




Commentaires