John Deere à l’ère de l’électronique

John Deere, fondateur de l’entreprise qui porte son nom, doit certainement se retourner dans sa tombe devant les innovations que ses successeurs mettent sur le marché. Non seulement ont-ils autorisé la production commerciale d’une défonceuse multifonctionnelle appelée à remplacer la charrue dont il fut l’inventeur, mais ils entendent intégrer l’électronique un peu partout dans les machines. Même le chisel y aura recours, question de mieux maîtriser son réglage de profondeur.

Parmi les nouveautés présentées en août dernier, on trouve la technologie AMS (Agricultural Management Solutions) qui devrait, selon John Deere, révolutionner la gestion des champs. Dans le but d’intégrer la technologie à l’équipement et de répondre aux attentes des utilisateurs, les ingénieurs ont ciblé quatre secteurs d’activité : l’amélioration de la productivité des champs; la gestion de l’entretien du parc de machinerie; l’accès à des services agronomiques; la gestion financière de l’entreprise.

Dans cette perspective, John Deere propose le système de guidage Parallel Tracking, le carnet de bord électronique Field Doc et une version améliorée du logiciel JDmap. Le système de guidage utilise le récepteur de signal GPS StarFire, qui atteint une précision de l’ordre de 30 cm et sert à l’épandage d’engrais ou d’herbicide de jour comme de nuit. Le carnet de bord électronique emmagasine divers renseignements, notamment sur l’état des champs, les pratiques culturales, les variétés utilisées et les conditions climatiques. Enfin, la version 4.0 du logiciel JDmap permet d’assister les gestionnaires agricoles dans les prises de décision agronomique

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

John Deere

http://www.deere.com/




Commentaires