La MRC des Maskoutains sensibilise et outille une trentaine d’intervenants

Une trentaine d’intervenants du monde municipal ont participé à un atelier de trois heures sur les espèces exotiques envahissantes (EEE) le 21 février, à Saint-Hyacinthe. L’activité organisée par la MRC était précédée d’une conférence portant sur les principales espèces exotiques envahissantes présentes sur le territoire ainsi que sur les gestes à poser afin de réduire leur propagation.
Cet exercice collectif d’idéation et de réflexion, une initiative des agentes de liaison des comités de bassin versant et du service de l’aménagement du territoire de la MRC, visait plusieurs objectifs :

-Mettre en lumière les menaces que représentent les EEE, les enjeux et les besoins;
-Identifier les solutions, les intervenants et les ressources;
-Identifier les actions prioritaires d’un plan d’action;
-Traduire le plan en termes de vision commune et de stratégie.
L’atelier était animé par Hélène Godmaire, directrice générale du Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes. Les participants étaient notamment des maires, directrices générales, conseillers municipaux, inspecteurs en voirie ou techniciens en environnement issus de 10 des 17 municipalités du territoire.
Les espèces exotiques envahissantes sont considérées comme l’une des principales causes de la perte de biodiversité à travers le monde. Travailler à la source du problème est important pour protéger la biodiversité des milieux terrestres et aquatiques en responsabilisant et en impliquant activement tous les acteurs des milieux concernés.
Rappelons qu’en 2017, la MRC a adopté sa première Politique de la biodiversité, en ligne sur son site Internet. L’atelier sur les EEE était issu du plan d’action. Pour en savoir plus sur cette activité de la MRC, communiquez avec Bénédicte Balard ou Anolise Brault au 450 774-3156 ou par courriel à [email protected]

à propos de l'auteur

Commentaires