New Holland se construit dans l’Iowa


En construisant un laboratoire d’essai, des classes et une salle de montre à Ames (environ 50 km au nord de Des Moines, Iowa), New Holland s’implante dans le Midwest américain, un territoire où les couleurs de Case IH et John Deere dominent.

Ce centre d’information, le Ag Information Center, est en fonction depuis le début de l’année et occupe une superficie de 76 000 pieds carrés sur une ferme de 35 acres. En plus de servir de centre de démonstration aux concessionnaires et aux agriculteurs, les lieux abritent un bureau régional pour New Holland et Flexi-Coil et servent de centre de formation à l’Université de l’Iowa.

En début d’automne, New Holland était fière d’inviter ses concessionnaires pour leur parler de cette intrusion dans le Midwest américain et leur présenter sa stratégie. Jean-Pierre Rosso, président et directeur général de CNH (le regroupement de Case IH et de New Holland), a rappelé à ses visiteurs que les deux marques sont là pour rester. « Et autrement que les marques Taurus et Sable de Ford », a-t-il précisé pour illustrer ses propos.

M. Rosso a dépeint la stratégie de CNH en donnant l’exemple des moissonneuses New Holland TX et TF, qui cohabitent en Europe même si elles se partagent 73 % des composantes. Les deux produits, rassure-t-il, satisfont aux besoins de deux types de clientèle bien distincts. Il a rappelé que tracteurs rouges et tracteurs bleus resteront différents et que la différence dépassera l’essieu avant SuperSteer qui appartient à New Holland.

Grâce à sa filiale à part entière Flexi-Coil de la Saskatchewan, New Holland offre tous les outils de travail aratoire, des pulvérisateurs traînés, des semoirs à céréales et des planteurs à soya et à maïs. Dans ce dernier cas, elle utilise des unités de précision Kinze distancées aux 30 pouces dans le cas du maïs, auxquelles elle ajoute ses propres unités de façon intercalaire pour planter aux 15 pouces et ainsi répondre aux besoins du soya.

Dans sa stratégie de développement de produits entièrement distincts pour les deux marques, le président de CNH reconnaît que son entreprise s’est fait prendre de court dans l’outillage destiné au foin, la loi antitrust américaine l’ayant amenée à se départir des instruments de fenaison de marque Case IH. Toutefois, il a mentionné que les ingénieurs s’attaquaient à ce problème afin d’être en mesure d’offrir des outils distincts aux deux marques, dès que possible.

En fait, CNH n’a pas vraiment le choix : elle doit maintenir une nette distinction entre New Holland et Case IH si elle veut préserver ses parts de marché et toujours améliorer ses résultats pour séduire son public investisseur, nous rappellent les analystes financiers.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Case Corporation

http://www.casecorp.com/

John Deere

http://www.deere.com/

New Holland

http://www.newholland.com/na/




Commentaires