Nouveaux stabilisateurs d’azote

Après 35 ans d’une performance éprouvée aux États-Unis, l’utilisation de deux stabilisateurs d’azote, N-Serve et eNtrench de Dow AgroSciences est maintenant approuvée dans le canola, le maïs et le blé au Canada.  Les deux produits peuvent être appliqués avec un engrais à l’automne ou au printemps et ils protègent tous les deux l’investissement en engrais du producteur en gardant plus longtemps l’azote au niveau de la zone des racines afin d’optimiser l’utilisation par la plante.

Les stabilisateurs d’azote N-Serve et eNtrench agissent en ralentissant l’activité des bactéries Nitrosomonas – ces bactéries, sensibles à la température du sol, convertissent l’ammonium en nitrites – pendant jusqu’à 10 semaines dans un sol chaud (>10? C).  En ralentissant cette conversion, ces stabilisateurs d’azote diminuent les risques de pertes dues par le lessivage et la dénitrification, l’azote est donc présent dans la zone des racines alors que la culture en a besoin.

“L’utilisation d’un stabilisateur d’azote a du sens à plusieurs niveaux,” explique Darren Dillenbeck, chef de la commercialisation de la gamme de produits chez Dow AgroSciences. “Il protège l’investissement en azote, améliore le potentiel de rendements et aide à la gestion de la charge de travail tout en minimisant l’impact environnemental.”

N-Serve est conçu pour être utilisé avec de l’ammoniac anhydre et tout comme l’anhydre, il doit être injecté ou immédiatement incorporé dans le sol.  eNtrench est conçu pour être utilisé avec des engrais liquides, incluant le fumier et les engrais secs comme l’urée.  Les deux produits peuvent être appliqués avec une application d’engrais à l’automne ou au printemps.

La plus grande part de pertes en azote a lieu en mai et en juin lorsque les cultures sont toujours en croissance active et lorsque la pluviosité est à son meilleur.  Jusqu’à 10% d’azote disponible peut être perdu en trois jours de sol saturé alors que le manque d’oxygène permet la production d’émanations gazeuses.  Si le sol demeure saturé plus longtemps, un autre 10% par jour peut être perdu.  Dans les sols lourds, drainés, jusqu’à 50 lb d’azote par année peuvent être perdues sous la forme de ruissellement.  Dans les sols sablonneux, chaque pouce de pluie déplace l’azote des nitrates d’environ un pied – très éloigné de la zone de portée des racines.

L’application d’azote sous la forme d’ammoniac anhydre au printemps est pratique et également rentable.  Les dynamiques du marché font que les prix d’azote sont habituellement à la baisse à l’automne – 18% plus bas au Canada, sur une moyenne de 15 ans.

Pour plus d’information, visitez dowagro.ca

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Le Bulletin des agriculteurs's recent articles

Commentaires