En mode Expo-Champs

On s’en va magasiner comme dirait ma blonde. Hein? As-tu besoin de quelque chose? Pas nécessairement, mais je veux aller faire un tour. Laisse-moi trente minutes et je suis prêt!

Ce matin, c’est à notre tour. On va à Expo-Champs une fois aux deux ans. Ma blonde me nargue en me disant « as-tu VRAIMENT besoin de quelque chose? » Euh… non, on va juste regarder ma belle. Même si Gertrude a 10 000 heures et que nos tracteurs de première ligne arrivent à 14 000 et 8000 heures, pas de projet de nouveaux tracteurs en vue. On « zieute » et c’est toujours le fun d’avoir la chance de voir ce qu’il y a de nouveau. Semoir à céréales, équipement d’entretien de bande riveraine… beaucoup de matériel à voir au même endroit en une seule grosse journée. La plus grosse batteuse ou le plus gros tracteur ne m’attire pas. J’ai même souvent l’impression d’être un peu out avec nos idées de petitesse. À quand une nouvelle batteuse moderne aussi légère que Gertrude? À l’heure où le sujet compaction est sur toutes les lèvres, comment ça se fait qu’on fabrique des équipements de plus en plus lourds? On dit souvent que le client a toujours raison. Alors, j’imagine qu’il n’y a pas beaucoup d’agriculteurs qui en font la demande. Euh… non, ce n’est pas parce que l’équipement peut avoir des chenilles qu’on règle le problème.

Pourquoi je vais à Expo-Champs? J’apprécie les démonstrations directement au champ et les nombreuses rencontres qu’on y fait. On en profite pour discuter avec les gens de l’industrie, les semenciers et on peut observer leurs nouveautés. Le meilleur, c’est qu’on revient souvent avec de nouvelles idées qu’on a développées en discutant avec d’autres agriculteurs près d’un équipement. Bon ben, laisse-moi trente minutes pis je suis prêt! J’arrive!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires