11 millions de dollars pour le secteur ovin

Québec (Québec), 16 août 2005 – La Financière agricole du Québec procède au premier paiement du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) pour le secteur ovin, après l’actualisation du salaire de l’ouvrier spécialisé. Cette modification apportée à un paramètre important de l’ASRA se traduira concrètement par un paiement de 1,9 million de dollars supplémentaires aux producteurs et productrices du secteur ovin pour l’année 2005, dont 1 million sera versé dès cette semaine à titre d’avance de compensation. Cette somme s’ajoute aux 10 millions de dollars prévus originellement pour cette première avance.

Le programme couvre de façon distincte les brebis pour la production d’agneaux de lait ainsi que celles pour la production d’agneaux lourds. La Financière agricole versera donc un montant supplémentaire de 10,32 $ par brebis-agneau de lait assurés à l’ASRA pour l’année 2005, dont 5,16 $ dès la présente avance. Ainsi, cette première avance de compensation pour l’année 2005 consistera en un paiement net de 41 $/brebis-agneau de lait, sur une prévision d’intervention de 88 $/brebis-agneau de lait pour l’année 2005, après le prélèvement de la contribution.

Pour la production d’agneaux lourds, le montant supplémentaire prévu est de 12,49 $ par brebis-agneau lourds, dont 6,25 $ seront versés dès la présente avance. Celle-ci consistera donc en un paiement net de 44 $/brebis-agneau lourds, sur une prévision d’intervention de 95 $/brebis-agneau lourds pour l’année 2005, après le prélèvement de la contribution.

Rappelons que l’ASRA couvre la différence entre le revenu stabilisé et le prix moyen du marché. Le revenu stabilisé est basé sur le coût de production, incluant un pourcentage du salaire de l’ouvrier spécialisé. Ce programme québécois de protection du revenu existe depuis près de 30 ans et est financé au tiers par les contributions des producteurs et aux deux tiers par les contributions gouvernementales.

Avec un encours de prêts garantis qui atteint 4,3 milliards de dollars et des valeurs assurées qui s’élèvent à près de 4 milliards, La Financière agricole joue un rôle de premier plan dans le développement du secteur agricole et agroalimentaire québécois. Pour assurer la stabilité économique et financière des entreprises, elle met à leur disposition des produits et des services de qualité en matière de protection du revenu et d’assurance agricole, de capital de risque, ainsi que de financement agricole et forestier. Pour ce faire, elle compte sur une équipe multidisciplinaire qui oeuvre dans un réseau de centres et de comptoirs de services répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires