12 millions de dollars à l’ITA de Saint-Hyacinthe

Saint-Hyacinthe (Québec), 20 novembre 2001 – En visite à l’Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe (ITA), le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Maxime Arseneau, a rappelé l’importance accordée par le gouvernement du Québec à la formation agroalimentaire. Dans le budget présenté le 1er novembre dernier, l’Institut se voit donc octroyer près de 12 millions de dollars pour améliorer la qualité des lieux d’enseignement en procédant à d’importantes réfections.

« Les mesures contenues dans le dernier budget et celles annoncées lors du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire contribueront à la formation d’une main-d’œuvre dynamique et compétente, possédant les habiletés technologiques nécessaires pour assurer la compétitivité de l’industrie bioalimentaire québécoise », a déclaré M. Arseneau.

Par ailleurs, lors du Forum sur l’agriculture et l’agroalimentaire, qui s’est tenu les 17 et 18 octobre dernier, les participants se sont entendus sur la nécessité d’accroître la formation des employés des entreprises de transformation, de faciliter l’accès à des programmes adaptés de formation et de valoriser le secteur de la transformation alimentaire comme domaine offrant d’intéressantes perspectives de carrière.

Ainsi, le gouvernement s’était déjà engagé à verser 1,4 million de dollars pour la modernisation de l’équipement utilisé dans le cadre du programme « Technologie de la transformation des aliments ». Cet investissement vise à doter l’Institut d’un équipement ultramoderne, venant appuyer son offre de formation technologique. Il permettra de subventionner, sur une période de trois ans, la mise en place d’un système d’assurance-qualité, la construction d’une salle d’affinage des fromages, d’une salle de contrôle, d’un laboratoire d’analyse et, finalement, l’acquisition d’équipement spécialisé.

Le gouvernement a également annoncé qu’il soutiendra, jusqu’à concurrence de 1,7 million de dollars, à l’ITA de Saint-Hyacinthe, le projet d’un laboratoire pour la valorisation des sous-produits bioalimentaires à des fins alimentaires ou industrielles , en collaboration avec CINTECH agroalimentaire.

Le député de Saint-Hyacinthe et adjoint parlementaire du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Léandre Dion, s’est réjoui de cette annonce, qui « vient renforcer le statut de Saint-Hyacinthe comme Technopole agroalimentaire du Québec ».

L’ITA de Saint-Hyacinthe accueille environ 700 élèves et offre six programmes menant à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en gestion et exploitation d’entreprise agricole, technologie des productions animales, technologie de la production horticole et de l’environnement, paysage et commercialisation en horticulture ornementale, technologie des équipements agricoles et technologie de la transformation des aliments.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe

http://ita.qc.ca

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires