Chapeau les agricultrices

Voici les lauréates du concours Chapeau les filles en agriculture

Le concours Chapeau, les filles! du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur récompense chaque année des filles ayant choisi de poursuivre leurs études dans un domaine non traditionnellement féminin. On veut ainsi mettre en valeur des femmes qui ont su sortir des sentiers battus et se dépasser. Les prix de 2000$ ont été remis en juin dernier à l’Assemblée nationale de Québec.

Parmi les 66 lauréates de cette année, certaines ont choisi la mécanique automobile, la conduit d’engins de chantier, l’arboriculture-élagage, la technique d’usinage, etc. Les étudiantes en agriculture n’ont pas été en reste, trois d’entre elles ont été honorées dans la catégorie Agriculture, pêches et alimentation.

Articles connexes

Maureen Guay, étudiante en production acéricole au Centre de formation agricole de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud, est l’une des lauréates. Le jeune femme rêve de devenir acéricultrice. Elle compte acheter une érablière de 30 000 entailles et de faire breveter un nouveau produit à l’érable sous peu.

Jeanne Durivage, étudiante en gestion et technologies d’entreprise agricole à l’ITA, Campus de La Pocatière, a remporté également un prix. Issue du milieu agricole, elle compte prendre la relève de la ferme familiale. Pendant son parcours, elle a travaillé dans un ranch dans l’Ouest canadien.

Annabel Tremblay, étudiante en gestion et technologies d’entreprise agricole au Collège d’Alma, a aussi été honorée. La jeune femme est la quatrième génération à oeuvrer au sein de l’entreprise familiale, une ferme laitière. En plus de cette ferme, elle entend démarrer sa propre production avicole.

Parmi les lauréates des autres catégories, on retrouve d’autres jeunes femmes issues du milieu agricole ou étudiant en agriculture.

Jessika Trudeau, étudiante en production animale à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe, a reçu le prix Créativité. Cette artiste peint des animaux et incorpore dans ses toiles des matériaux provenant de la ferme. Andrée Bélanger, étudiante en production acéricole au Centre de formation professionnelle du Fleuve-et-des-Lacs, a remporté le prix Équité. Elle rêve d’avoir sa propre érablière.

Valérie Michaud, étudiante en production animale au centre de formation agricole de la Commission scolaire de la Côte-du-Sud, a reçu le prix Fais briller ta région. Elle est déjà productrice de vaches Limousin à la ferme Tournevent. Dans la même catégorie figure Renée Ferland-Bilodeau, étudiante en aménagement et environnement forestiers à l’Université Laval. Elle a grandi en Beauce et travaillé dans l’érablière familiale.

Le prix Formation d’avenir a été remis à Émilie Carrier, étudiante en gestion et technologies d’entreprise agricole du Cégep de Victoriaville. Cette jeune femme compte prendre la relève de la ferme familiale. Marianne Morency-Landry, étudiante en production animale au Centre Frère-Moffet de la Commission scolaire du Lac-Témiscamingue, a remporté dans la catégorie Séjour professionnel à l’international. La jeune femme est la quatrième génération à travailler la terre familiale.

Pour connaître l’ensemble des lauréates, cliquez ici.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires