Ligne de temps

Baisse des revenus pour les agriculteurs canadiens en 2015

Les revenus des agriculteurs canadiens devraient ralentir en 2015 après avoir atteint des sommets en 2014, d’après ce qu’on peut lire dans le rapport Prévisions agricoles canadiennes pour 2015.

Les revenus agricoles diminueront à 13 G$ après avoir atteint un sommet de 14 G$ en 2014. Il s’agissait alors d’une hausse de 10% par rapport à 2012. Le gouvernement canadien explique que la “vigueur grandissante des industries bovine et porcine, les fortes ventes des récoltes et la stabilité relative du prix des intrants ont permis d’atteindre un revenu agricole record en 2014.

En 2015, les entreprises agricoles bénéficieront toute de même de bonnes conditions. Du côté des productions animales, les secteurs bovins et porcins ont enregistré des prix record en 2014 en raison de la faiblesse des stocks nord-américains, et la diminution des prix des céréales a également contribué à la hausse des revenus. Les recettes totales tirées de l’élevage ne connaîtront aucun changement important en 2015, mais les recettes provenant des bovins continueront de profiter de marchés très concurrentiels et de prix plus élevés.

Pour les céréales, les experts canadiens s’attendent à une remontée des prix mondiaux à moyen terme. La fin de 2014 a été marquée par l’importance des récoltes de maïs et de soya aux États Unis, ce qui a fait chuter les prix. Le volume des ventes canadiennes est toutefois demeuré élevé, ce qui a neutralisé en partie la baisse des prix. Les ventes de céréales et d’oléagineux ont augmenté au moment où les agriculteurs ont reporté une grande partie de leur production record de 2013 en 2014. La croissance des ventes de céréales et d’oléagineux est aussi due à une récolte supérieure à la moyenne en 2014.

Le revenu total moyen des familles agricoles, atteindra 131 595 $ en 2014 et 134 931 $ en 2015. Par exploitation agricole, le bénéfice net d’exploitation moyen devrait se chiffrer à 78 139 $, un sommet. En réaction à cet accroissement de richesse, la valeur nette moyenne par exploitation agricole pourrait établir de nouveaux records en 2014 et en 2015 avec 2 M$ et 2,1 M$ respectivement.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires