650 fermes en Europe en quarantaine, de la dioxine découverte

Amsterdam (Allemagne), 1er février 2006 – L’Allemagne a abattu des cochons provenant de cinq fermes pour pratiquer des examens sur leur viande et des centaines d’élevages, aux Pays-Bas et en Belgique, demeurent en quarantaine après la découverte de niveaux alarmants de dioxine dans des aliments pour animaux.

En 2004 déjà, en Europe, de la dioxine, substance chimique cancérigène souvent utilisée dans la production industrielle, avait été retrouvée dans de la nourriture pour animaux à base de patates, aux Pays-Bas.

Plus de 650 fermes, dont plusieurs élevages de poulets, ont été placés en quarantaine aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne, ce qui signifie que les produits qui en sont issus ne peuvent être ni vendus ni transportés.

Les Pays-Bas sont l’un des principaux producteurs européens de porc et de farines animales, et la Belgique exporte également des produits porcins.

La Corée du Sud a interdit les importations de porc en provenance de ces deux pays la semaine dernière, quand a été signalée la présence de dioxine.

Les autorités sanitaires belges et néerlandaises procèdent à des tests sur les porcs afin de déterminer si leur viande en contient aussi mais les résultats disponibles ne permettent pas pour l’instant d’en avoir le coeur net, a déclaré un responsable.

« Nous avons testé la viande dans l’une des fermes touchées et les résultats étaient négatifs, le niveau de dioxine était inférieur à la norme. Mais ce test n’est pas représentatif et nous ne pouvons encore tirer aucune conclusion », a déclaré Pascal Houbaert, porte-parole de l’agence de sécurité alimentaire belge AFSCA.

Des responsables ont fait savoir que d’autres résultats, pour la Belgique et les Pays-Bas, étaient attendus cette semaine ou en début de semaine prochaine.

Selon un porte-parole du ministère fédéral de l’Agriculture, cinq fermes allemandes situées dans les Länder de Brandebourg, de Thuringe et de Rhénanie du Nord-Westphalie sont sous quarantaine depuis mardi.

Source : Reuters

Commentaires