Achat de l’abattoir Lévinoff : réaction de l’Union paysanne

St-Germain-de-Kamouraska (Québec), 3 décembre 2004 – L’Union paysanne estime que la solution négociée par l’UPA, soit l’achat de l’abattoir Lévinoff et un prix plancher soutenu par le Gouvernement, est ni plus ni moins qu’un « sapin de Noël » qu’on vient de passer aux producteurs aussi bien qu’à l’industrie et aux consommateurs. Encore une fois, l’UPA profite d’une crise pour mettre la main sur une entreprise ou un secteur clé avec la bénédiction et l’argent de l’État.

Au monopole temporaire de l’abattoir Lévinoff succède le monopole permanent et subventionné de l’UPA sur la mise en marché de la vache de réforme et pourquoi pas du boeuf tout court? Le Gouvernement en panique offre sur un plateau à l’UPA un nouveau cartel privé en promettant de financer le prix plancher, et sans doute en contribuant à l’achat. L’UPA est de loin le plus grand exemple de partenariat public-privé au Québec.

Au lieu de chercher à corriger des problèmes créés par trop de concentration, en reconstruisant les circuits locaux et régionaux d’abattage et de mise en marché, l’UPA propose aux producteurs et aux consommateurs plus de concentration. On soigne le cancer par le cancer. Ce faisant, on arnaque encore un peu plus les agriculteurs qui seront forcés d’accepter un canal unique et obligatoire de vente, avec prélevés, et n’auront même plus la possibilité de contester les prix imposés par leur propre syndicat et financés par l’État

Pour les producteurs, c’est un pas de plus dans l’asservissement et la prolétarisation, en attendant la disparition pure et simple. Car il n’y aura bientôt plus de différence entre l’UPA et Carghill ou les multinationales qui nous contrôlent. Pour l’industrie agro-alimentaire, c’est l’épée de Damoclès de l’expropriation syndicale qui se fait de plus en plus menaçante. Quant aux consommateurs, ils peuvent dormir en paix : Big Sister UPA veille sur leur panier d’épicerie, et maman Gauthier fournit les fonds en arrière avec nos taxes.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Union Paysanne
http://www.unionpaysanne.com/

Commentaires