Pour s'adapter à la nouvelle réalité de la COVID-19, Olymel a installé des diviseurs dans des endroits où il n'était pas possible de respecter la distanciation de deux mètres entre les travailleurs.

Le nombre de porcs en attente diminue sous les 100 000

Les abattoirs d’Olymel du Québec fonctionnent à pleine capacité

Après une donnée préoccupante à près de 145 000 à la fin janvier, le nombre de porcs en attente diminue chaque semaine depuis. Il diminuera sous la barre des 100 000 porcs cette semaine. Ça ne va pas aussi bien dans l'Ouest canadien.

Les temps sont durs pour la production porcine

Malgré tout, le président des Éleveurs de porcs reste optimiste

Plusieurs défis jettent de l’ombre sur la production porcine en ce moment. Le nombre de porcs en attente atteint des sommets malgré des mesures pour les écouler. Les prix du maïs et du soya sont aussi à des niveaux très élevés, ce qui a un impact important sur le coût de production. De surcroît, le dossier du manque de main d’œuvre dans le secteur de la transformation nuit à la filière. Malgré tout, le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval ne se décourage pas.


Pour s'adapter à la nouvelle réalité de la COVID-19, Olymel a installé des diviseurs dans des endroits où il n'était pas possible de respecter la distanciation de deux mètres entre les travailleurs.

Le temps des fêtes sera difficile pour la filière porcine

La situation dans les abattoirs devient critique avec plus de 95 000 porcs en attente

Le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval, a renoué avec les Facebook Live le jeudi 12 novembre 2020 pour faire le point sur la situation des porcs en attente. C’est que la situation inquiète à l’approche du temps des fêtes avec plus de 95 000 porcs en attente.

Si la situation ne s'améliore pas dans les abattoirs américains, cela pourrait être désastreux pour les fermes porcines américaines.

L’abattage de porcs américain est dans une situation critique

Le nombre de porcs abattus aux États-Unis a chuté de 15% par rapport à l’année dernière

Durant les dernières semaines, le nombre d’abattoirs de porcs qui ont dû fermer leurs portes aux États-Unis ne cesse d’augmenter. La situation est telle que la compagnie Tyson a lancé un cri du cœur dans une publicité pleine page dans trois journaux dimanche dernier. Selon le président de Tyson, John Tyson, « la chaîne d’approvisionnement est en train de se briser ».


Des mesures seront prises pour protéger les travailleurs de l’abattoir de Yamachiche

Olymel étudie la question avec ses partenaires

Depuis l’annonce de la fermeture de l’abattoir d’Olymel de Yamachiche, Olymel étudie les moyens qui seront mis en place pour permettre le retour au travail de ses employés après les 14 jours de fermeture annoncés par communiqué le dimanche 29 mars 2020. La Direction de la santé publique de la Mauricie et Centre-du-Québec avait détecté […] Lire la suite




Un projet d’abattoir de porcs à Lac-Brome

Sans dévoiler le nom des promoteurs derrière le projet, la ville de Lac-Brome a indiqué qu’un abattoir pourrait être construit dans un peu plus d’un an, si ce dernier franchit avec succès les étapes de vérifications. L’usine embaucherait jusqu’à 70 travailleurs. Elle serait installée dans un secteur rural, à l’intersection des chemins Fairmount et Mill. Le […] Lire la suite