Agrilog lance la solution Silog pour automatiser la ventilation des silos

La qualité des grains est déterminée au champ, mais la préservation de la qualité dépend des conditions d’entreposage

Par l’automatisation de la ventilation des silos à grain, Silog élimine les risques de pertes liés à l’entreposage.  « Silog est un système de contrôle, automatisé et connecté, permettant d’activer la ventilation en fonction des conditions météorologiques », résume Mathieu Phaneuf, fondateur d’Agrilog.  «Nous utilisons une sonde météo permettant de suivre la température et l’humidité relative de l’air sur le site d’entreposage »,  ajoute-t-il. Des sondes aux planchers et au toit peuvent aussi être installées pour avoir plus de précision sur le procédé d’entreposage, ainsi qu’une sonde de CO2 pour diagnostiquer tout problème d’échauffement.  «Nous avons installés jusqu’à maintenant entre 30 et 40 solutions Silog chez des producteurs à travers la province», ajoute Mathieu Phaneuf,  de la Gaspésie jusqu’en Abitibi Témiscamingue.

L’Association des marchands de semences du Québec (AMSQ) a aussi été séduite par les possibilités de ce système.  La présidente, Annie Bergeron,  directrice des grains Semtech à Saint-Pie, et Martin Scallon, de Semican, croient à la démarche scientifique et rigoureuse derrière ce projet.  « Au lieu de recettes et intuitions parfois difficiles à reproduire d’une ferme à l’autre ou d’une région à l’autre, la  méthodologie derrière le système d’Agrilog s’appuie sur des données réelles et des principes reconnus», souligne la présidente. De cette manière, la sécurité des grains en entreposage est assurée et  la chaîne d’approvisionnement  des semences est plus fluide.

De son côté, André Lussier, producteurs de semences de Saint-Hyacinthe, a participé au projet pilote lancé en 2019.  Il apprécie la simplicité du système.  Il doit gérer plusieurs types de grain dans les silos, et ce, parfois pour une longue période. Le système Silog tient en compte les particularités de chaque grain. « Je n’ai plus à me soucier si j’ai oublié de partir ou éteindre le ventilateur »,  raconte le producteur.

Jules St Pierre, des équipements Weightronics-Manugrain, a rappelé l’importance d’une bonne conservation des grains pour la sécurité des producteurs agricoles et la sécurité financière de leurs entreprises.  « À  chaque année, on déplore trop d’accident grave ou mortel reliées aux silos à grain», déclare M. St Pierre.  Une mauvaise ventilation ou mauvaise qualité du grain récolté occasionnent des ponts ou blocs de grains chauffés. Les accidents surviennent lorsque les producteurs n’utilisent pas d’équipement de sécurité en tentant de débloquer ces restrictions à l’écoulement du grain. Les marges bénéficiaires des producteurs de grandes cultures sont très minces. Chaque détail dans la chaîne de production est important.  « Il y a peu d’industries où le produit se vend presqu’au même prix aujourd’hui qu’il y a près de 40 ans », ajoute  M. St Pierre.

Jean- François Messier, producteurs d’œufs de consommation et grandes cultures à Saint-Césaire, compare le système de ventilation automatisé d’Agrilog à un thermostat. Il a installé le système sur un silo situé à l’extérieur du site principal. Il peut ainsi se concentrer sur les autres opérations sur la ferme.

Pour Ernest Bernhard de la Ferme Bernhard et fils, hôte de la journée, la solution Silog permet de mieux surveiller le grain en entreposage.  Il a choisi d’équiper un silo destiné au soya de semence.  La conservation de cette récolte à haute valeur ajoutée est primordiale. Cependant, il préfère ne pas utiliser le séchoir pour abaisser le taux d’humidité  du grain s’il est trop élevé au moment de la récolte.  Il dépend donc de plusieurs cycles de ventilation pour corriger la situation. « Ce nouveau système me facilitera la tâche », conclut le producteur.

«Il faut innover pour demeurer compétitif », conclut Mathieu Phaneuf.  «En produisant des grains de qualité supérieure, pour des marchés nichés à valeur ajoutée, le Québec se positionne », précise M. Phaneuf.

à propos de l'auteur

Commentaires