Allemagne: près de 900 bovins n’ont pas subi de test d’ESB avant d’être abattus l’an dernier

Berlin (Allemagne), 14 janvier 2004 – Près de 900 bovins n’ont pas subi de test d’ESB avant d’être abattus l’an dernier en Allemagne, a déclaré le vice-ministre allemand de l’Agriculture après que les autorités allemandes eurent effectué des contrôles sur des milliers de cas suspects d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Les autorités ont désormais établi que la viande issue de 898 animaux a été vendue alors que ces bêtes n’avaient pas été testées, a déclaré Alexander Mueller, ajoutant toutefois que les risques pour les consommateurs étaient « très faibles ».

Selon le responsable allemand, ces oublis peuvent avoir été motivés par le désir d’économiser de l’argent.

Le ministère allemande de l’Agriculture a lancé la semaine dernière une opération de contrôles des bovins. En comparant le nombre de bêtes abattues et le nombre de tests effectués, des responsables ont mis l’accent sur la possibilité que 17 000 vaches eurent été tuées sans avoir auparavant subi des tests d’ESB.

En Allemagne, ces tests pour la maladie de la vache folle sont obligatoires pour tout animal âgé de plus de deux ans destiné à être abattu.

L’an dernier, les autorités allemandes ont testé quelque 2,9 millions de bovins et découvert que 54 vaches étaient atteintes d’ESB, a précisé le ministère de l’Agriculture.

Source : AP

Commentaires