Antibiotiques : limiter leur utilisation dans l’élevage

16 janvier 2002 – L’usage des antibiotiques s’est étendu aux animaux, aux poissons et même aux plantes ! Dorénavant, ils sont utilisés comme de simples facteurs de croissance.

Administrés quotidiennement sous formes d’additifs alimentaires, ils accélèrent la croissance avec une moindre consommation d’aliments.

Certes depuis le 1er juillet 1999, seuls 4 antibiotiques peuvent encore être utilisés comme facteurs de croissance dans l’Union européenne. Certains pays comme le Danemark, la Finlande et la Suède, les ont même totalement interdits. En France toutefois, la majorité des porcs, des dindons et des veaux sont élevés ainsi. Et les deux tiers des poulets et un tiers des bovins sont nourris de la sorte.

L’OMS met en garde contre l’utilisation inadaptée des antibiotiques dans l’élevage. Elle souligne que « plus de la moitié de la production d’antimicrobiens est utilisée dans l’élevage, la pisciculture et l’agriculture ». Elle rappelle aussi que « toutes ces utilisations favorisent l’antibiorésistance ».

Là est le danger. En médecine humaine et dans l’élevage, les antibiotiques ont puissamment contribué à la santé publique. Mais leur facilité d’utilisation a eu pour conséquence paradoxale la sélection de bactéries résistantes. Et même multirésistantes.

Source : Destination Santé

Commentaires